Une nouvelle démonstration pour les HoloLens de Microsoft !

Microsoft a marqué les esprits en fin d’année dernière avec son casque à hologrammes. Le HoloLens est peut-être bien l’un des produits les plus ambitieux de la firme et cette dernière n’a pas pu résister à l’envie de revenir dessus.

La première chose à savoir, au sujet de ce casque, c’est qu’il est totalement autonome et il ne sera ainsi pas nécessaire de le connecter à un ordinateur ou à un téléphone portable pour l’utiliser. L’appareil embarque tout ce dont il a besoin pour fonctionner et ses entrailles sont d’ailleurs proches de celles d’un ordinateur traditionnel.

Démo HoloLens BUILD 2015

Microsoft a profité de la BUILD pour revenir en détails sur le HoloLens.

Il y a un autre point important, à prendre en considération. Le HoloLens n’a rien à voir avec la réalité virtuelle ou avec la réalité augmentée. En réalité, il s’appuie sur des hologrammes placés dans notre environnement.

Des hologrammes pour modifier la réalité

Le mieux c’est encore de partir d’un exemple. Supposez que vous vouliez connaître en permanence la météo qu’il fait chez vous. Avec le casque, vous n’aurez qu’à prendre un hologramme et le poser sur le buffet du salon.

Il restera placé à cet endroit en permanence et il sera visible dès que vous poserez l’appareil sur votre nez.

L’idée, finalement, c’est de modifier la réalité pour la sublimer, en ajoutant des objets virtuels à un environnement réel. Et ça fonctionnera avec tout.

Grâce à ce système, vous pourrez accrocher votre liste de course (virtuelle) sur le frigo, ou même placer une magnifique sculpture représentant l’Etoile Noire au beau milieu de votre salon. Les applications sont nombreuses et cela vaut aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels.

Alors bien sûr, derrière, Microsoft s’est aussi rapproché de plusieurs spécialistes du secteur pour signer des partenariats. Sketchfab a répondu présent et il a annoncé qu’il allait travailler sur la plateforme pour proposer des contenus 3D. Même chose pour Trimble, une société spécialisée dans l’architecture.

Les développeurs plus traditionnels, pour leur part, pourront aussi créer très facilement des hologrammes à partir de leurs applications.

Sur le papier, c’est évidemment très prometteur et il me tarde de pouvoir tester l’appareil.