Une nouvelle espèce de dinosaure a été découverte en Australie

C’est dans le Queensland, en Australie qu’une équipe de paléontologues suédois a découvert les ossements fossilisés d’un dinosaure géant. Surnommé Wade, ce dernier est issu d’une espèce qui était jusqu’à présent inconnue de la communauté scientifique.

Officiellement baptisé Savannasaurus elliottorum, Wade appartient à la grande famille des sauropodes, famille regroupant les plus grands dinosaures ayant un jour foulé la surface du globe, comme le très célèbre Brachiosaure, connu pour ses nombreuses apparitions sur petit et grand écran. Selon le compte rendu des recherches des équipes de Stephen Poropat, publié dans la revue Scientific Reports, les ancêtres de Wade seraient venus d’Amérique du Sud en passant par l’Antarctique, il y a de cela 105 millions d’années.

dinosaure-australie

Voici Wade, un nouveau dinosaure découvert en Australie par une équipe de paléontologues suédois.

Les équipes du professeur Poropat (de l’université d’Uppsala en Suède) ont donc déterré les restes fossilisés de celui qui a été surnommé Wade, un dinosaure issu d’une espèce en tout point inédite. Le spécimen n’était cependant pas seul, mais bel et bien accompagné d’un autre sauropode de l’espèce des Diamantinasaurus matildae (qui était pour sa part connue des paléontologues).

Une découverte qui remet en question la date d’arrivée supposée des dinosaures en Australie

Si jusqu’ici les scientifiques s’accordaient pour dire que les dinosaures étaient arrivés en Australie bien avant le Crétacé (période comprise entre -145 et -65 millions d’années), la découverte de Wade remet les choses en perspectives.

Pour Stephen Poropat et ses équipes, les présents sauropodes descendraient d’ancêtres sud-américains, qui seraient venus d’Amérique du Sud par l’Antarctique pour finalement s’installer en Australie, à une période où les différents continents n’étaient pas détachés les uns des autres.

Quel rapport avec une quelconque date ? Eh bien, si les sauropodes ont pu traverser l’Antarctique de part en part, c’est qu’ils l’ont fait à une époque où le continent n’était pas gelé, soit aux alentours de -105 millions d’années, date correspondant à un réchauffement climatique.

Dans tous les cas c’est un travail de longue haleine qui touche à sa fin pour le professeur suédois et ses équipes, les premiers fragments d’os fossilisés de Wade et de son compère ayant été découverts au cours de l’année 2005.

Crédit image