Une nouvelle exoplanète a été découverte dans le système Kepler-88, et elle est trois fois plus grosse que Jupiter

Une équipe d’astronomes de l’Université d’Hawaii (UH IfA) a récemment découvert une nouvelle planète géante baptisée Kepler-88d, appartenant au système planétaire de l’étoile Kepler-88. Une découverte qui est le fruit de 6 années d’observations faites à partir de l’instrument HIRES de l’observatoire WM Keck, situé à Mauna Kea.

Pour information, Kepler-88 est une étoile comparable au Soleil, située dans la constellation de la Lyre, autour de laquelle gravitent plusieurs planètes, dont les deux premières (Kepler-88b et Kepler-88c) ont été confirmé en 2013. Mais maintenant, on en a donc découvert une troisième et elle est assez particulière.

Crédits Pixabay

La nouvelle exoplanète Kepler-88d est, en effet, une planète géante qui a trois fois la masse de Jupiter (en comparaison, Jupiter fait 318 fois la masse de la Terre) et apparemment, cette gigantesque planète a une très grande influence sur le comportement des autres planètes du système stellaire Kepler-88. Une influence due notamment à sa taille démesurée.

La nouvelle impératrice du système stellaire Kepler-88

Le télescope spatial Kepler, a été développé par la NASA et mis en activité en 2009 pour se mettre à la recherche d’exoplanètes, situées dans une portion définie de la Voie Lactée. Plus précisément, son champ d’application est la recherche de planètes de type terrestre gravitant autour d’une étoile semblable au Soleil, de préférence situées dans la zone habitable.

Au cours de ses 9 ans d’activité, Kepler a détecté 2 662 planètes, dont celles appartenant au système planétaire Kepler-88 (Kepler-88b et Kepler-88c), ce qui représente plus de la moitié des exoplanètes découvertes jusqu’à présent.

Pour sa part, Kepler-88d, l’exoplanète qui vient récemment d’être découverte ne fait pas partie de celles détectées par Kepler. Pour autant, elle vient remettre en cause l’influence de Kepler-88c, qui a jusqu’à présent été considérée comme étant la planète la plus influente de son système.

En effet, l’interaction gravitationnelle de Kepler-88c sur Kepler-88b est telle que les scientifiques parlent d’un singulier exemple de « résonance de mouvement », la plus grosse planète influant de manière dynamique la forme de l’orbite et le temps passé par la plus petite planète pour tourner autour de son étoile.

Mais avec la découverte de Kepler-88d, les chercheurs pensent à une nouvelle dimension pour expliquer le comportement des différentes planètes du système Kepler-88. D’ailleurs, Lauren Weiss, membre de l’équipe qui a fait la découverte, indique que Kepler-88d est probablement la planète la plus influente du système Kepler-88, ce qui fait d’elle « la nouvelle « impératrice » de cet empire planétaire ».