Une nouvelle raison de vous intéresser à Brave

Brave fait partie des navigateurs alternatifs qui rencontrent le plus de succès auprès des internautes. Beaucoup louent en effet ses performances et son interface épurée. Et à présent, il possède un argument en plus.

L’année dernière, Brave a lancé une fonction d’appels. Baptisée Together, elle était présente dans la nightly du navigateur et certains d’entre vous ont certainement pu la tester. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et les développeurs du navigateur ont décidé de passer la seconde.

Une image représentant un lecteur vidéo sur une page web
Image par Megan Rexazin de Pixabay – image recadrée

Together disparaît donc au profit de Brave Talk, un nouvel outil de visio directement intégré dans le navigateur. Un outil en partie gratuit.

A lire aussi : Google : une astuce pour gagner du temps dans la recherche

Brave se lance dans la visio-conférence

Brave a en effet opté pour un modèle freemium. Les appels individuels seront ainsi totalement gratuits. Vous pourrez donc converser avec un ami, un collaborateur ou la personne de votre choix sans avoir besoin de passer à la caisse. Il suffira ainsi de lancer l’outil et de cliquer sur le bouton adéquat pour initier la conversation.

Si vous avez plus de besoins, en revanche, il faudra passer à la caisse.

En effet, les appels à plusieurs seront facturés. Pour en profiter, vous devrez souscrire à l’abonnement proposé. Un abonnement proposé à 7 $ par mois. Bonne nouvelle en revanche, Brave n’imposera aucune limite et il sera ainsi possible de mener des visios avec des centaines de personnes différentes.

Sans surprise, les développeurs ont mis l’accent sur la confidentialité et la sécurité : tous les appels seront ainsi chiffrés de bout en bout. D’après les développeurs du projet, ils ne pourront pas être interceptés par des tiers et aucune méta-données ne seront stockées sur les serveurs.

A lire aussi : Google se lance dans les newsletters

Une formule gratuite, une formule payante

Ce chiffrement ne vaut d’ailleurs pas uniquement pour les échanges, mais aussi pour les médias partagés. Comme les images, les documents ou encore les vidéos.

La technologie sur laquelle repose Brave Talk n’a pas changé. Il s’agit de Jitsi, une solution fournie par 8×8.

Sans surprise, la solution est directement intégrée au navigateur et il ne sera donc pas nécessaire d’installer quoi que ce soit sur la machine. Mieux encore, si la visio devra être initiée par le biais de Brave, les convives pourront y accéder depuis n’importe quel autre navigateur.

Pour démarrer une visio, rien de compliqué. Il suffira de se rendre à l’adresse talk.brave.com et de se laisser guider. Attention en revanche, car la fonction n’est pas encore disponible pour tout le monde. Si vous ne pouvez pas en profiter, c’est donc tout à fait normal.

On remarque en tout cas une nouvelle fois que Brave cherche à se diversifier. Peu de temps avant l’été, la compagnie avait en effet lancé Brave Search, son propre moteur de recherche. Un moteur reposant sur son propre index et n’étant donc pas dépendant de Google ou Bing.

Mots-clés brave