Une patiente retrouve dans sa paupière une lentille perdue 28 ans plus tôt

Tout commence il y a 28 ans, au Royaume-Uni. Une jeune fille de 14 ans est frappée à l’œil par un volant de badminton. Elle perd alors ses lentilles de contact. La fillette est devenue une femme, aujourd’hui âgée de 42 ans. Elle prend rendez-vous chez son ophtalmologiste parce que sa paupière gauche est enflée depuis environ six mois.

L’IRM révèle un kyste juste au-dessus de l’œil gauche. Les médecins décident de procéder à une opération chirurgicale. Après l’intervention, les médecins découvrent une lentille de contact logée sous le kyste.

Les médecins sont stupéfaits, la patiente également. Elle ne se rappelle même plus avoir été frappée par un volant de badminton.

Un accident apparent mineur pour la patiente à l’époque

C’est la mère de la patiente qui révèle que la lentille en question est celle que sa fille a perdue lors d’une partie de badminton. Les médecins déduisent que « La lentille de contact s’était logée dans la paupière supérieure gauche au moment du choc. » et qu’« Elle y était restée pendant 28 ans. »

La fillette de 14 ans n’a jamais pensé à chercher ses lentilles à l’époque. D’ailleurs, elle n’en a plus jamais porté depuis cette fameuse partie de badminton. Cela dit, il est improbable qu’un objet étranger logé dans l’œil ne finisse pas un jour par causer des problèmes plus ou moins graves.

Un signe avant-coureur négligé

Il reste néanmoins un mystère dans cette histoire. Comment la présence de la lentille dans la paupière n’a provoqué un gonflement et une inflammation que presque trois décennies plus tard ? Pour les médecins, il a dû y avoir pendant tout ce temps des signaux avant-coureurs, même mineurs.

Il y avait en fait un signe avant-coureur. Depuis un certain nombre d’années, la paupière de la patiente était tombante, mais elle estimait que c’était bénin. Les médecins concluent en tout cas que la présence de la lentille était la raison de cette chute de la paupière.

La situation aurait pu être pire mais c’est un avertissement pour tout le monde, mieux vaut vérifier quand des signes qui semblent anodins deviennent récurrents.