Stichting Be Aware : une vidéo anti-tabac fait le buzz sur la toile

Une vidéo toute simple a été diffusée sur les réseaux sociaux par une association de lutte contre le tabac. La vidéo montre une expérience non scientifique réalisée par une jeune femme. Elle ne se sert que d’un carton, d’un coton, d’une pompe et d’une cigarette pour la réaliser. Le post, devenu viral, a été visionné par cinquante millions d’internautes. L’étendue de cette audience est probablement justifiée par la simplicité du contenu.

La vidéo a été tournée en fin mai. Elle a été lancée par l’association anti-addictions Stichting Be Aware. Elle a initialement été destinée à sensibiliser les enfants aux effets néfastes du tabagisme. L’association néerlandaise ne s’attendait pas à un tel impact.

Anti-Tabac

Contactée par le Huffington Post, l’association a déclaré que le but a été de « montrer aux enfants ce qui se passe quand on fume une cigarette. »

Une expérience simple

L’expérience n’est pas compliquée. La jeune femme utilise un carton blanc sur lequel sont dessinées les images du visage et des poumons d’un homme. Sur la bouche de celui-ci, il y a un trou réel derrière lequel est placée une boite qui comporte un coton blanc. La bénévole met ensuite une cigarette allumée sur le trou de la bouche du fumeur en carton.

Pour simuler les mouvements respiratoires de ce dernier, notamment l’inspiration et d’expiration, elle utilise une pompe. Elle n’a arrêté de pomper qu’après que la cigarette s’est complètement consumée. Cela n’a pris que quelques secondes et la vidéo dure deux minutes et douze secondes.

Une expérience impactant sur le visuel

La vidéo est devenue virale, car elle impacte directement sur le canal visuel de l’internaute. Après que le mégot ait été retiré de la bouche du fumeur en carton, le filtre du tabac est devenu nettement marron. La femme a pris soin de bien le montrer au public.

Toutefois, le plus frappant était le coton blanc qu’elle avait placé dans la boite à l’arrière de la bouche. Sa couleur est devenue marron, comme le filtre.

D’après le professeur Santi de Stichting Be Aware, « contrairement au coton, nos poumons sont dotés de mécanismes de défense. » Cela dit, les dommages sont réels et néfastes pour les fumeurs.

Mots-clés insoliteweb