Une première chez les Navy SEALs, une femme a terminé les épreuves de sélection jusqu’au bout

Les Navy SEALs sont composés de combattants super entraînés dont les capacités sont souvent vantées dans les grandes productions hollywoodiennes. Et on le sait, pour pouvoir intégrer cette formation militaire d’élite, les candidats doivent passer par de rudes épreuves visant à tester et à repousser leurs limites tant au niveau des capacités physiques que mentales.

C’est d’ailleurs pour cela que durant longtemps, le test de sélection des Navy SEALs était réservé à la gent masculine et que peu de femmes osent tenter le coup. Désormais, c’est de l’histoire ancienne, car une recrue, oui, une femme, a réussi à aller jusqu’au bout de l’épreuve de sélection dénommée SOAS.

Crédits Pixabay

En septembre dernier, pour la première fois, une femme a ainsi achevé les deux longues semaines d’épreuves destinées à éprouver la condition physique et le mental des soldats qui veulent intégrer le corps des Navy SEALs. Malheureusement, cette recrue ne va pas intégrer ce corps, car au départ, ce n’était pas son premier choix dans son dossier.

Un processus de sélection très rigoureux pour devenir un SEAL

Il faut savoir que ce n’est qu’en 2016 que le corps des Navy SEALs a autorisé les femmes à se présenter aux épreuves de sélection permettant de l’intégrer. Et parmi la petite poignée de candidates qui se sont prêtées au jeu depuis, ce n’est qu’en septembre dernier que l’une d’elles est parvenue à l’exploit de terminer le SOAS.

En effet, entrer chez les SEALs est conditionné par un bon parcours militaire et l’achèvement du SOAS. Pour la première condition, le recru ou la recrue doit avoir suivi une formation militaire dans une académie par exemple. La deuxième condition est la fameuse épreuve de deux semaines spécialement concoctée par la NSW ou Naval Special Warefare.

Une fois le SOAS accompli, les candidats feront encore l’objet d’une sélection par les officiers supérieurs de la Navy et seuls les meilleurs seront retenus et obtiendront un contrat. À savoir que les sélectionneurs n’ont pas du tout idée de l’identité des candidats, mais ils vont les juger par rapport à leurs compétences.

Pourquoi cette femme n’a-t-elle pas poursuivi sa route dans la Navy SEAL ?

Entre autres, tous les ans, à peu près 180 soldats se présentent au SOAS pour éventuellement intégrer le corps des SEALs. Et environ 50 % de ces candidats sont bons pour devenir un Navy SEAL, selon une responsable de l’armée américaine citée par Business Insider.

On se demandera alors pourquoi la persévérante recrue n’a-t-elle pas été intégrée la fameuse force spéciale ? Tout simplement parce qu’appartenir au corps des SEALs n’était pas son premier choix selon les responsables de la NSW. Or en ne définissant pas les Navy SEALs comme choix de carrière principal, elle sera être affectée dans l’unité de son choix prioritaire.

Bien évidemment, eu égard à la confidentialité qui est entretenue au niveau des militaires, l’identité de cette performeuse restera anonyme.