Une société humaine a-t-elle déjà vécu sous terre ?

L’Homme est à l’origine de nombreuses constructions souterraines. On pense notamment aux catacombes ou aux métros souterrains. Ce ne sont bien entendu que des endroits de passage. Mais vous êtes-vous déjà demandé si des sociétés entières avaient déjà vécu sous terre ? Eh bien, la réponse à cette question est « oui. »

Au cours de l’histoire, plusieurs sociétés humaines se sont créé des habitats souterrains pour fuir le danger. Dans certains cas, elles vivaient sous terre parce qu’elles n’avaient tout simplement pas d’autres endroits où aller. Mais cela a changé au fil du temps, car comme le souligne l’écrivain Will Hunt, l’Homme n’est pas fait pour vivre sous terre.

La photo d'une grotte
Crédits Pixabay

« Nos corps ne sont pas faits pour la vie souterraine, que ce soit sur le plan biologique ou physiologique », dit-il.

A lire aussi : Cette grotte était le siège de rituels vikings destinés à éviter le Ragnarök

Fuir des conditions de vie extrêmes

Will Hunt est l’auteur du livre « Underground : A Human History of the Worlds Beneath Our Feet », sorti en 2019. Il s’est récemment entretenu avec nos confrères du site Live Science pour nous parler de ces sociétés humaines qui ont vécu sous terre. Selon lui, plusieurs d’entre elles ont décidé de vivre sous la surface pour différentes raisons.

Par exemple, si elles n’avaient pas de matériaux pour construire des maisons, elles creusaient sous terre pour se créer des habitats. Dans les endroits avec des climats extrêmes, les gens allaient sous terre pour se rafraîchir lorsqu’il faisait trop chaud et pour se réchauffer lorsqu’il faisait trop froid. D’après Will Hunt, le souterrain était aussi un endroit sûr pour se cacher des ennemies.

A lire aussi : Ils ont passé 40 jours dans une grotte

Les citées souterraines de Cappadoce

En Turquie, la ville de Cappadoce est connue pour abriter des cités souterraines. Ces cités ont été construites pour se protéger des ennemies et du climat extrême. À en croire Will Hunt, elles se trouvent à des endroits « très stratégiques. »

Les habitants de Cappadoce se repliaient dans ces cités souterraines en cas d’urgence. Toutefois, ils n’y restaient pas longtemps. Derinkuyu est l’une des plus grandes cités de Cappadoce. Elle a été construite aux alentours du 7ème ou du 8ème siècle. D’après le site Atlas Obscura, cette cité aurait eu la capacité d’accueillir environ 20 000 personnes.

Pour Will Hunt, les citées souterraines de Cappadoce sont des « merveilles architecturales. » Elles abritaient entre autres des puits plongés dans la nappe phréatique et des trous qui menaient vers la surface et qui servaient de conduits de ventilation.