Une technique pour tout apprendre, même des choses complexes

Pour une personne, il est toujours bon d’apprendre de nouvelles choses pour pouvoir continuer à avancer dans la vie. Mais parfois, il n’est pas toujours facile de comprendre les nouveaux concepts que l’on désire maitriser. Dans ce cas, le meilleur moyen de ne pas rester bloqué, c’est de trouver une méthode d’assimilation efficace. Une technique en particulier est réputée pour pouvoir aider toute personne voulant apprendre et surtout comprendre, il s’agit de la « Technique de Feynman ».

Richard Feynman était un physicien lauréat d’un Prix Nobel et qui a beaucoup apporté dans de nombreux domaines scientifiques. On peut citer par exemple ses travaux en mécanique quantique et en physique des particules. A part cela, il a aussi été le pionnier de l’informatique quantique et a introduit le concept de nanotechnologie.

Un enfant en train de lire
Image par DavidRockDesign de Pixabay – image recadrée

Mais quel est le rapport entre tous ces domaines et la Technique de Feynman ? Cette technique est en fait un moyen créé par le physicien pour lui permettre d’identifier les choses qu’il ne savait pas, et ainsi de pouvoir les comprendre. Le principe de la Technique de Feynman est d’arriver à expliquer le concept que l’on désire apprendre d’une façon si simple qu’un débutant dans le domaine pourrait le comprendre. Si on n’arrive pas à donner une explication très simple, cela veut dire qu’on n’a pas vraiment compris.

Pour utiliser la Technique de Feynman pour apprendre, il faut passer par 4 étapes importantes.

A lire aussi : 4 astuces pour apprendre de nouvelles compétences plus facilement

1- Choisir le concept à apprendre

Bien choisir un concept à étudier nous pousse à vouloir intentionnellement apprendre ce que l’on ne sait pas. Lorsqu’on écrit un thème sur une page blanche, c’est une façon d’accepter que l’on commence à partir de rien, ou qu’on se met au travail pour remplir des lacunes.

Il est nécessaire d’être spécifique au moment d’écrire le thème. En écrivant de façon explicite, l’on a déjà un point de départ. D’ailleurs, il faut partir de quelque chose d’assez petit, essayer de n’utiliser qu’une page ou quelques-unes pour écrire les informations que l’on sait sur un sujet.

2- Se l’enseigner à soi-même ou à une autre personne

Selon Richard Feynman, le premier principe est qu’il ne faut pas se tromper soi-même. On est d’ailleurs la personne la plus facile à tromper.

L’une des plus grosses erreurs que l’on commet, c’est de considérer que l’on a fini d’apprendre après avoir lu un article ou un livre. En réalité, lire ne signifie pas comprendre. Vraiment comprendre un concept, c’est pouvoir l’enseigner à quelqu’un d’autre.

Selon la Technique de Feynman, il faut commencer par s’enseigner à soi-même en rédigeant un résumé avec ses propres mots sans regarder ses notes. Après cela, l’étape suivante consiste à l’enseigner à une autre personne, novice de préférence, ou même essayer d’enseigner à un enfant.

Lorsqu’on enseigne, on se rend compte des lacunes dans son raisonnement. C’est ainsi un moyen d’obtenir une compréhension d’un sujet. Lorsqu’une explication n’est pas claire, l’autre personne ne va pas hésiter à le dire. Il faut essayer de trouver les termes les plus simples possible pour bien se faire comprendre et se comprendre soi-même.

3- Identifier ses lacunes et essayer de les combler

Apprendre est un processus itératif. Selon la Technique de Feynman, revoir la source d’origine fait partie du processus d’apprentissage. Lorsqu’on fait face à des lacunes et que nos explications ne tiennent pas la route, il est utile de revoir les sources primaires ou secondaires que l’on a consultées. Cela va aider à solidifier les connaissances sur le sujet.

Il faut plusieurs itérations pour arriver à une bonne compréhension. Pus on affine ses explications, plus on augmente son niveau de compréhension.

4- Simplifier le plus possible et utiliser des analogies

Chaque domaine d’étude possède ses termes spécifiques. Il est important de les connaitre, mais il faut faire attention à ne pas confondre la connaissance du jargon et la connaissance d’un concept. D’après la Technique de Feynman, il faut simplifier nos explications initiales d’un concept et affiner notre compréhension à l’aide d’analogies.

Selon les explications, la simplicité est la clé pour la compréhension. Il est facile de se souvenir des termes et de se les rappeler à l’aide de sa mémoire. Toutefois, mémorisation ne signifie pas compréhension. Lorsqu’on ne peut pas utiliser les termes techniques qui font croire que l’on est intelligent, on est obligé de « distiller » ce que l’on sait vraiment dans sa forme la plus basique. C’est là que se trouve la vraie compréhension.

En ce qui concerne les analogies, il s’agit de choses faciles à se rappeler et à expliquer. Les analogies permettent de se souvenir et d’expliquer rapidement un concept complexe à d’autres personnes. Parmi les analogies très célèbres, il y a par exemple celle qui dit que les mitochondries sont les batteries de la cellule. Pour mieux expliquer, il est bien sûr préférable de créer ses propres analogies.