Une Tesla en mode Autopilot finit sa course dans une voiture de police à l’arrêt

Récemment, la fonctionnalité Autopilot de Tesla a encore causé un accident. Cette fois-ci, il s’agit d’un Model S de 2015 qui a percuté une voiture de police dans l’État de Washington.

Heureusement, vu l’ampleur des dégâts, personne ne se trouvait à l’intérieur de cette voiture de patrouille lorsque l’incident s’est produit.

Crédits Pixabay

Cet événement ne peut que jouer en défaveur de l’image de Tesla, déjà au centre de plusieurs enquêtes, toutes liées à des accidents de la route et impliquant le mode Autopilot. On ne peut que constater que l’Autopilot de Tesla ne porte pas si bien son nom.

L’Autopilot de Tesla a une nouvelle fois frappé

Elon Musk ne cesse de vanter les capacités de la fonction Autopilot des voitures Tesla, c’est un fait. Mais comme nous le prouve la nouvelle qui suit, l’Autopilot est loin d’être aussi performant que ce que Musk veut bien le faire croire.

Cette fois-ci, c’est à Washington, sur une portion de route située au nord de Seattle, qu’un accident impliquant une Tesla Model S de 2015 s’est produit le week-end dernier. Le propriétaire du véhicule aurait activé cette fonctionnalité, selon les informations partagées. Ce qui a engendré ce crash.

Précisons que le véhicule de police que cette Tesla a percuté était correctement garé sur le côté. De plus, ses feux de détresse étaient allumés. Ce qui peut rendre la situation encore plus compliquée pour Musk et son entreprise.

Vu l’ampleur des dégâts, cet accident aurait pu causer des morts. Le policier de patrouille qui conduisait ce véhicule ne se trouvait heureusement pas à bord.

L’Autopilot a déjà causé beaucoup d’accidents graves

Cette fonctionnalité a déjà coûté la vie à beaucoup de personnes. Parmi celles-ci, nous pouvons par exemple énumérer un homme de 50 ans qui a perdu la vie il y a deux ans. Ce dernier est mort après que sa Tesla en mode Autopilot ait embouti une semi-remorque en Floride.

Suite à cet accident, les autorités ont souligné le fait que contrairement à ce qu’Elon Musk prône, le mode Autopilot de Tesla est très loin d’être sûr. D’ailleurs, cet événement fait partie d’une longue série d’accidents, impliquant l’utilisation de cette fonction d’aide à la conduite.

Une fonction qui, il faut le rappeler, n’a rien d’un système de pilotage automatique. Ce que Tesla a d’ailleurs répété à de multiples reprises.

Mots-clés Autopilottesla