Une troisième dose de vaccin pour les personnes immunodéficientes aux Etats-Unis

Pour éviter les cas graves et faire face à la résurgence des variants dans le cadre de cette pandémie de COVID-19 qui sévit actuellement, la vaccination a scientifiquement prouvé son efficacité. Elle permet ainsi d’aider le système immunitaire de ceux à qui on les administre à faire face au virus. Par contre, chez les individus immunodéprimés, il y a un petit problème.

Tandis que pour les personnes en bonne santé, deux injections des vaccins à ARNm (Pfizer et Moderna) suffisent pour prémunir des formes graves de la COVID-19 et du fameux variant Delta, ce n’est pas le cas pour les patients immunodéficients. Pour ces derniers, la FDA (Food and Drug Administration) suggère donc l’injection d’une troisième dose.

Un flacon de vaccin anti Covid-19
Crédits pixabay

Cette décision résulte des données de diverses études. Vendredi dernier, après un vote, le CDC a également donné le feu vert pour une troisième administration de vaccin auprès de ce groupe d’individus particulièrement à risque face à la COVID-19 aux États-Unis.

Ce cas concerne 2,7 % de la population américaine

Représentant 2,7 % des Américains, ce groupe inclut les séropositifs, les gens touchés par une tumeur, ceux qui ont bénéficié d’une transplantation d’organe ainsi que les individus qui suivent un traitement immunosuppresseur. Selon les experts, une deuxième injection est loin de protéger correctement ces malades.

Chez ces derniers, en plus de causer considérablement plus de dégâts, la COVID-19 entraîne des symptômes qui durent nettement plus longtemps. De plus, les immunodéficients seraient très contagieux comparés aux personnes saines. Une troisième dose leur sera donc particulièrement bénéfique.

Des études jouent en effet en faveur d’une troisième injection de vaccin, pour ces patients. Les résultats démontrent ainsi  que même après une deuxième dose, la majorité des individus concernés ne développent aucun anticorps contre la COVID-19. Mais avec une troisième administration, la donne change considérablement.

Une troisième dose concernant uniquement deux vaccins

Comme indiqué, les études le prouvent, une troisième dose est particulièrement bénéfique aux personnes immunodéprimées. Toutefois, le choix de se faire administrer une troisième dose de vaccins incombe aux patients et ne fera pas l’objet d’une ordonnance médicale.

Autre précision, pour le moment, cette injection de troisième dose concerne uniquement les vaccins Pfizer et Moderna, les données étant insuffisantes pour prendre une décision pour ce qui est des autres vaccins (AstraZeneca ou Johnson & Johnson).

Mots-clés Covid-19