Une ville-forêt intelligente à Mexico, un projet saisissant par Stefano Boeri Architerri

Dans le cadre d’un projet mondial portant le nom de « Forest City », Stefano Boeri, un architecte italien, conçoit des plans d’immeubles verts. Certaines de ses œuvres, destinées à aider à lutter contre la pollution qui ne cesse de croître en milieux urbains, ont déjà vu le jour en Chine.

Dernièrement, il a publié les plans d’une « ville forestière intelligente » qui pourrait être érigée à Mexico.

Forêt

Crédits Pixabay

La ville pourrait être bâtie sur un site forestier situé à proximité de Cancún. Baptisée « Smart Forest City Cancún », elle s’étendrait sur un espace de 557 hectares. Selon les prévisions de l’architecte, la cité serait capable d’accueillir 130 000 habitants. Il prévoit également d’y planter 7,5 millions de plants variés.

Smart Forest City Cancún serait autosuffisante à 100 % en nourriture et en énergie. Elle aspirerait environ 116 000 tonnes de dioxyde de carbone par an. Elle serait également rendue intelligente grâce à un système de surveillance permanente.

Une ville écologique et entièrement autosuffisante

Le site comprendrait 400 hectares d’espaces verts. La sélection de 7,5 millions de plants est constituée de 260 000 arbres, ainsi que d’une grande variété d’arbustes, de buissons et de fleurs. Les espèces ont été choisies par la paysagiste et botaniste Laura Gatti.

Parmi les traits distinctifs de la ville, il y a un anneau de panneaux solaires. Combiné à des canaux d’eau reliés à une installation souterraine, ce système permettrait « d’alimenter durablement la ville et de développer une économie circulaire en matière d’utilisation de l’eau. »

Les canaux, également navigables, desserviraient l’agglomération entière et irrigueraient également des champs agricoles.

Naturellement, les voitures seraient bannies de la Smart Forest City Cancún. Les habitants se déplaceraient grâce à des véhicules électriques. Ils seraient chargés de prendre soin des plantes qui poussent près de leur habitation.

Une forêt intelligente

En outre, la ville abriterait également un centre de recherche. L’endroit accueillerait des départements universitaires, des organisations internationales et des entreprises spécialisées dans le développement durable.

Par ailleurs, la cité serait intelligente grâce à divers capteurs reliés à une application. Le programme permettrait aux habitants d’économiser des ressources précieuses, comme le temps et l’électricité, et de vivre plus agréablement en accédant, en temps réel, à une cartographie de la circulation et à différentes astuces.

Jusqu’ici, le projet n’a pas encore été validé par les autorités mexicaines. D’ailleurs, le coût de sa réalisation n’a pas encore été établi. De plus, il est soumis à controverse du fait que la construction de cette ville, censée être écologique, impliquerait l’abattage de centaines d’hectares de forêts vierges.

Mots-clés insoliteurbanisme