Unicode : l’emoji de l’ADN ne fait pas l’unanimité chez les scientifiques

Unicode a annoncé récemment la création de 157 nouveaux emojis concernant la biologie et la chimie. Initialement, les scientifiques se sont réjouis puisqu’ils auront enfin un tube à essai, une boîte de Pétri et des icônes d’ADN pour animer leurs messages. Ils ont cependant rapidement remarqué qu’il y avait quelque chose qui clochait concernant ces emojis. Cela concernait l’une des émoticônes, celle qui représente d’ADN.

Les scientifiques ont noté que l’ADN est tourné dans le mauvais sens. L’émoticône est tournée vers la gauche, alors que ce n’est pas le cas pour la majorité du type de molécules d’ADN que l’emoji est censé représenter. Une partie de la communauté scientifique est indignée par cette erreur et réclame que l’émoticône soit rectifiée.

ADN sédiments

Bien qu’apparemment insignifiante pour le grand public, c’est une erreur commune qui est souvent commise et qui a le don d’irriter les scientifiques.

Une erreur qui ne passe pas

Une prochaine mise à jour d’emoji d’Unicode comprendra plusieurs icônes liées à la science, y compris la représentation d’un brin d’ADN. La communauté scientifique affirme que cette représentation est incorrecte parce que l’ADN tourne dans la mauvaise direction, vu qu’elle est censée représenter l’ADN-B. Normalement, la molécule d’ADN se tord vers la gauche et elle est représentée par une double hélice s’il s’agit de l’ADN-Z.

« La différence est similaire à un escalier en colimaçon. » dit Science Alert dans son rapport sur le sujet. C’est une erreur qui est probablement imperceptible pour la plupart des gens, mais les scientifiques ont envahi les médias sociaux pour alerter la masse sur le sujet.

Une erreur facile à régler

Cette première représentation de l’emoji d’ADN n’est cependant pas définitive et ne sera sans doute pas l’unique émoticône dans le même thème. Apple, Google, Microsoft, Samsung et d’autres plateformes créent tous leurs propres emojis, ce qui explique les légères différences et les variations entre eux. En tout cas, corriger certaines erreurs est chose facile pour ces géants du high-tech.

Ce n’est pas la première fois que ce genre d’erreur est commis. Cette fois-ci, grâce à l’engouement pour réseaux sociaux, cette erreur a été mise en évidence. Il est désormais à la portée de tous de faire attention à cette petite erreur et d’éviter de la commettre la prochaine fois afin d’éviter tout conflit avec la communauté scientifique.