Unilever supprime des emplois et scinde son unité de production de crèmes glacées !

Unilever se sépare de ses activités dans le domaine des crèmes glacées, qui englobent des marques telles que Magnum. Le géant des biens de consommation s’apprête également à supprimer près de 7500 emplois par la même occasion.

Crédit AFP via Getty Images
Crédit AFP via Getty Images

Découvrez ici ce qu’Unilever réserve à ses investisseurs et ses employés au cours des prochains mois.

Un adieu à la production de crèmes glacées

Unilever a déclaré mardi qu’elle allait se séparer de son unité de crèmes glacées. Celle-ci abrite des marques populaires telles que Magnum et Ben & Jerry’s.

La scission commencera immédiatement et devrait être achevée d’ici à la fin de 2025, selon Unilever, société cotée à Londres. L’entreprise de crèmes glacées est « en train de déménager vers un siège social séparé à Amsterdam ».

Le PDG Hein Schumacher a déclaré aux journalistes qu’il était « ouvert aux options » concernant l’endroit où l’entreprise pourrait être cotée.

Unilever vise une croissance à un chiffre des ventes sous-jacentes et une amélioration modeste des marges après la scission. Le secteur des glaces représente environ 16 % des ventes mondiales d’Unilever et, dans certains pays, un tiers ou 40 %.

Le groupe de biens de consommation a également lancé un programme de réduction des coûts d’environ 800 millions d’euros. Il s’étendra sur les trois prochaines années. Les changements proposés auraient un impact sur environ 7 500 emplois dans le monde, principalement dans les bureaux.

Le coût total de la restructuration devrait représenter environ 1,2 % du chiffre d’affaires global au cours de la période. Les réductions toucheront environ 5,9 % de la main-d’œuvre d’Unilever, qui compte quelque 128 000 personnes.

« Nous examinons l’ensemble de l’organisation, c’est-à-dire notre siège social, notre centre d’entreprise, ainsi que les points de coordination des groupes d’affaires et les unités d’affaires dans les pays », a déclaré Schumacher.

À LIRE AUSSI : Le PDG de Google annonce la nécessité d’autres suppressions d’emplois en 2024…

Bonne nouvelle pour les investisseurs

Les investisseurs ont salué le plan d’Unilever qui a fait grimper les actions d’Unilever de plus de 5,4 % dans les premiers échanges. Cela est un bon signe, car l’action a chuté de 5,8 % au cours de l’année écoulée.

Il s’agit d’une décision importante de Schumacher, qui est devenu PDG en juillet et a présenté en octobre des plans. Son objectif est de regagner la confiance des investisseurs en simplifiant les actions de l’entreprise.

En octobre, Schumacher a déclaré que l’entreprise se concentrerait sur 30 marques clés, qui représentent 70 % de ses ventes. L’entreprise s’efforcera d’améliorer sa marge brute et ne procédera plus à aucune acquisition majeure ou transformationnelle jusqu’à nouvel ordre.

Le mois dernier, Schumacher a déclaré aux journalistes qu’il n’hésiterait pas à rationaliser les effectifs d’Unilever.
Nous avons un programme chargé“, a déclaré Schumacher mardi. “Ce sera une période très chargée au cours des 18 prochains mois environ“.

Son prédécesseur, Alan Jope, a été critiqué pour avoir laissé le portefeuille de marques du groupe s’accroître à outrance. Il est allé jusqu’à atteindre environ 400 marques, ce qui a détourné la direction des produits les plus performants.

Source : Bloomberg

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.