Urbex : un autre compte Instagram à suivre

L’Urbex (de l’anglais urban exploration) est une activité clandestine qui consiste à visiter et à photographier des sites abandonnés, ou non, en zone urbaine. Les explorateurs urbains, aussi appelés urbexers, sont souvent friands des lieux interdits d’accès, cachés ou difficiles d’accès. Ce qui rend leurs photos et vidéos d’autant plus impressionnantes.

Le Britannique Simon Yeung fait partie de ces intrépides urbexers, et son compte Instagram (@irnmonkey) vaut vraiment le coup d’œil !

urbex

Un As de l’Urbex

Pour être un bon urbexer, il faut non seulement pouvoir dénicher les lieux abandonnés les plus insolites, mais il faut aussi être un As de la photographie pour pouvoir prendre des clichés uniques capables de téléporter le spectateur dans une toute autre dimension. Un travail que fait très bien le photographe britannique Simon Yeung. Grand adepte d’Urbex, Simon parcourt le monde depuis quelques années pour visiter des bâtiments abandonnés. Ces cibles préférées sont les structures délabrées, notamment des hôtels, des églises, des gares, et même des hôpitaux. La peinture écaillée, le bois pourri et la maçonnerie délabrée sont des thèmes récurrents dans les photos de Simon.

L’objectif de cet urbexer de talent est de mettre en évidence la beauté de la décomposition. Pour lui, la démolition de ces bâtiments abandonnés est une chose “tragique”. Il s’assure ainsi de les immortaliser avant qu’ils ne soient détruits et disparaissent.

Une activité en vogue, mais non sans risque

Simon admet s’être souvent mis dans des situations dangereuses pour obtenir le cliché désiré. Ce qui n’est pas étonnant vu que la plupart du temps les bâtiments et les structures qu’il explore sont sur le point de s’effondrer.

“Le risque inhérent est l’un des facteurs, qui fait de l’exploration une telle expérience incroyable. Je suis tombé en essayant de monter dans un immeuble récemment et je me suis blessé à la cheville. Pire encore, je n’ai pas réussi à entrer.”, explique-t-il.

Quoi qu’il en soit, le travail de Simon plait. Ces photos et vidéos Instagram (@irnmonkey) comptent ainsi plus de 14.000 abonnés, avec pas moins de 553 publications. La plupart du temps, Simon ne révèle pas l’emplacement exact de ses photos, laissant le soin à ses fans de faire parler leur imagination.

Une publication partagée par Simon (@irnmonkey) le

Une publication partagée par Simon (@irnmonkey) le

Une publication partagée par Simon (@irnmonkey) le

Une publication partagée par Simon (@irnmonkey) le

Une publication partagée par Simon (@irnmonkey) le