US Space Force : un nouveau cheval pour accomplir une mission spéciale

Ghost est la nouvelle recrue de l’U.S. Space Force. C’est un mustang de cinq ans qui va renforcer l’équipe de chevaux de la base aérienne de Vandenberg se trouvant sur la côte californienne.

Actuellement, la base compte déjà quatre autres équidés, et le nouveau cheval va ainsi faire partie du programme Conservation Military Working Horse, un projet que la Space Force a hérité de l’U.S. Air Force.

Crédits Pixabay

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Ghost ne va pas partir dans l’espace. D’après Michael Terrazas, sergent d’état-major, directeur du Military Working Horse Program et un des maîtres de Ghost, ce dernier sera en fait comme une sorte de « policier quadrupède de la conservation ».

Ainsi, Ghost et ses collègues auront pour mission de surveiller les nombreuses espèces protégées de la région de Vandenberg en compagnie d’agents humains, notamment en traversant les zones difficiles d’accès pour les véhicules, telles que les collines et les plages.

Un programme pour la protection des espèces menacées

La base aérienne de Vandenberg a une superficie de plus de 40 306 hectares, soit 100 fois plus vaste que Central Park à New York. Comme pour beaucoup de parcs et réserves naturelles, les animaux vivants à Vandenberg font parfois l’objet de braconnage.

D’après une déclaration de Terrazas, bien avant que l’U.S. Space Force ne prenne en charge le programme, ils ont toujours fait appliquer les lois sur les poissons et le gibier, et les chevaux les ont toujours aidés dans cette tâche.   Au cours de leurs missions, ils auraient déjà porté secours à des chasseurs perdus, ainsi qu’à des animaux blessés.

Un moyen de transport écologique

Il existe une quinzaine d’espèces en voie de disparition à Vandenberg. Puisque le territoire de la base militaire est assez vaste, avec de nombreuses zones inaccessibles pour les véhicules à moteur, les chevaux constituent une des meilleures alternatives pour se rendre dans les coins les plus reculés.

D’autre part, Terrazas a expliqué que les chevaux conviennent parfaitement aux patrouilles respectueuses de l’environnement puisque leur empreinte écologique est plus faible comparée à celle des VTT.

Même si Ghost et son équipe ne vont pas dans l’espace comme les astronautes, les chevaux suivent un entraînement rigoureux afin de pouvoir remplir leur mission.