USA-Chine : la guerre commerciale met à mal les fabricants de puces chinois

Durant la campagne de 2016, et même bien avant, Donald Trump dénonçait la concurrence déloyale de la Chine. Le candidat républicain estimait alors que les nombreuses plaintes déposées par l’Administration Obama auprès de l’OMC étaient loin d’être suffisantes. Depuis quelques mois, la Maison-Blanche prend en tenaille les velléités technologiques de l’Empire du Milieu, en taxant lourdement une partie de ses importations.

Parmi les victimes de cette guerre commerciale, on retrouve les fabricants de puces, celles qui sont utilisées dans les smartphones ou les tablettes. C’est le cas de Fujian Jinhua Integrated Circuit Co., une des pièces maîtresses pour l’autonomie de la Chine dans la fabrication de puces.

L’entreprise est aujourd’hui asphyxiée, ses relations avec les fournisseurs américains ayant été brisées par le Département américain du commerce lui reprochant des vols de technologies.

A la fois le point fort et le Talon d’Achille de la Chine

C’est dans la ville de Jinjiang que l’entreprise a construit une usine d’une valeur de 6 milliards de dollars. Cet investissement s’inscrit dans l’objectif de la Chine de devenir moins dépendante des États-Unis pour la fabrication de ses équipements high-tech. L’enjeu est d’une telle importance que le gouvernement local soutient financièrement les activités de Fujian Jinhua.

Comme elle l’avait fait avec ZTE il y a quelques mois, l’Administration Trump coupe l’herbe sous le pied de ce fleuron chinois. Le Département américain du commerce a récemment interdit à Fujian Jinhua d’importer les matériels nécessaires à la fabrication de ses produits.

Malgré les investissements colossaux, les activités de l’entreprise tournent aujourd’hui au ralenti.

Guerres commerciales tout azimut

Les mesures prises par l’Administration Trump ne sont pas surprenantes même si la Maison-Blanche a par moments mis de l’eau dans son vin.

Ce fut le cas avec les négociations entre Donald Trump et Xi Jinping qui ont permis à ZTE de relancer ses activités avec ses partenaires américains.

Les dirigeants de Fujian Jinhua sont conscients que l’avenir de leur entreprise dépend d’une éventuelle discussion entre les deux présidents.

Dans le même temps, l’Administration Trump règle aussi ses comptes avec l’Union européenne, considérée le président US comme une ennemie commerciale. Donald Trump, au détour d’un commentaire sur les manifestations des « gilets jaunes » en France, poste sur Twitter :

« Les grandes et violentes manifestations françaises ne prennent pas en compte à quel point les États-Unis ont été mal traités sur le Commerce par l’Union européenne ou pour des paiements et raisonnables pour notre SUPER protection militaire. »