USA : des avocats proposent une aide juridique en ligne pour l’avortement

L’avortement reste un sujet délicat dans plusieurs pays à travers le monde et peu de femmes connaissent leur droit en la matière. Aux USA, alors que le droit à l’avortement protégé pourrait bien être annulé ou tout du moins entravé, un groupe d’avocats a lancé un service d’aide juridique en ligne pour ceux qui veulent en savoir plus sur la loi concernant cette pratique.

Il s’agit d’une initiative de l’équipe juridique de la SIA. Le service comprend un site web et une assistance téléphonique qui est opérationnelle 24h/7j.

femme

L’aide juridique en ligne a été lancée le 30 octobre 2018. Les personnes qui ont besoin d’informations ont le choix de contacter un expert par téléphone via l’application de messagerie Signal ou en utilisant le service de formulaire Formstack.

Informer et non pousser à prendre une décision

Jill E. Adams, fondatrice et directrice de la stratégie de la SIA Legal Team, explique que « Les personnes qui gèrent elles-mêmes leurs avortements et celles qui les assistent peuvent s’exposer à des arrestations injustes, des poursuites et des peines d’emprisonnement. »

Adams précise que le service n’est pas là pour conseiller ou encourager à (se faire) avorter ou pas. Elle explique que le but du projet est de fournir soutien et informations aux personnes confrontées à des problèmes liés à l’avortement : « Nous espérons que les appelants des lignes d’assistance se sentiront respectés, soutenus et informés. »

« L’idée est que si les personnes connaissent leurs droits légaux, elles peuvent comprendre les facteurs qui ont conduit à des arrestations et à des poursuites et rester en sécurité. »

Lutter contre l’ignorance et l’avortement autogéré

Selon Abigail R.A. Aiken, professeure adjointe en relations publiques à l’université du Texas à Austin, plusieurs raisons poussent de nombreuses femmes à opter pour l’avortement autogéré. Souvent, c’est parce qu’elles se heurtent à des difficultés financières qui les empêchent de se rendre dans une clinique d’avortement.

Les lois trop restrictives sont également une des principales causes qui les poussent à mettre elles-mêmes fin à leur grossesse en achetant des médicaments en ligne. Il y a aussi les préjugés et les qu’en-dira-t-on qui pèsent encore sur cette pratique.

Grâce à ce service d’aide juridique en ligne, les experts espèrent ainsi lutter contre cette ignorance qui pousse beaucoup de femmes à se débrouiller seules et mettre leur vie en danger.