L’Utah veut interdire le porno sur smartphones

L’Utah (Etats-Unis) est connu pour être un état très conservateur. En 2016, un groupe de législateurs y avait initié une campagne de lutte contre la pornographie. Aujourd’hui, on apprend que le porno est toujours dans le viseur de ces derniers. Le site Engadget a récemment révélé que des députés américains voulaient rendre l’accès aux contenus pour adultes pratiquement impossible en Utah pour les mineurs.

Pour ce faire, ils voudraient mettre en place un système de filtre automatique qui empêche la lecture de films pornos sur les smartphones et les tablettes des utilisateurs vivant dans cet état. Oui, vous avez bien lu ! Pour certains, cette décision pourrait paraître tirer par les cheveux. Toutefois, les conservateurs qui considèrent la consommation de pornographie comme une « crise de santé publique » ne sont pas du même avis.

Le ventre d'une femme dans la pénombre
Crédits Pixabay

L’application de ce nouveau projet de loi très controversée dépend du gouverneur de l’Utah, Spencer Cox.

Un moyen de protéger les mineurs

L’article HB72 de cet amendement stipule que les smartphones et les tablettes qui seront commercialisés en Utah à partir du 1er janvier 2022 devront être équipés de ce système de filtre. Les députés qui ont proposé cette nouvelle loi ont déclaré qu’elle visait à protéger les mineurs des « contenus préjudiciables. »

Les adultes pourront toujours accéder aux contenus pornographiques s’ils le souhaitent en désactivant ce filtre. Il faudra attendre que cinq autres états nord-américains adoptent la même loi pour qu’elle puisse entrer en vigueur. L’annonce de ce projet de loi divise actuellement les habitants de l’Utah.

A lire aussi : Le CSA a ordonné à 8 sites porno de mettre en place un système de vérification de l’âge

Une attaque à la liberté d’expression

Les partisans de cette loi estiment qu’elle facilitera le travail des parents qui peinent à activer le contrôle parental sur leurs appareils. D’un autre côté, ceux qui s’opposent à son adoption parlent d’une attaque à la liberté d’expression. Selon eux, les législateurs devraient se concentrer sur des questions plus importantes comme l’éducation sexuelle.

Cependant, les députés de cet état ne semblent pas l’entendre de cette oreille. Pour eux, l’application de cette loi est une priorité, car le porno aurait « un impact sur le développement du cerveau » et favoriserait l’apparition de « maladies mentales » chez les jeunes. D’après le site Engadget, les fabricants de smartphones tels qu’Apple n’auront d’autres choix que de se plier aux demandes de l’Utah. Pour l’heure, il faut attendre la décision finale du gouverneur Spencer Cox.

Ce dernier a jusqu’au 25 mars 2021 pour se prononcer.