Utah: Les autorités ne feront pas grand-chose pour retrouver le monolithe disparu

Depuis sa découverte le 18 novembre dernier, le fameux monolithe de l’Utah a fait beaucoup parler de lui. Alors qu’on ignore toujours l’identité de ceux qui se trouvent derrière cet étrange monument de 3,4 mètres de hauteur (non ce ne sont pas les extraterrestres), la chose a disparu aussi mystérieusement (plus ou moins) qu’elle est apparue.

Et même si le monolithe continue d’alimenter le débat sur la toile et aux États-Unis, les autorités de l’Utah ne se démèneront pas pour enquêter sur cette affaire et essayer de retrouver l’objet. En effet, selon les déclarations du shérif du comté de San Juan, la présence de cet élément sur les lieux a conduit à un vrai bordel, en plus d’être illégale.

Alors que la police n’est pas très enthousiaste pour retrouver le monolithe, elle reste néanmoins à l’écoute de ceux et celles qui auront des informations concernant son origine. Le sujet est donc loin d’être clos, mais au passage, les autorités en ont profité pour faire un rappel à l’ordre.

La disparation de ce monolithe a ses bons côtés

Vous le savez sans doute, le monolithe a été fortuitement découvert par un équipage qui a survolé la zone afin d’aider des biologistes dans leurs estimations de la population de mouflons. De fil en aiguille, même si l’emplacement exact du mystérieux objet n’a pas été révélé, Google Maps a aidé les curieux à trouver les coordonnées géographiques.

Depuis, les visiteurs n’ont cessé d’affluer, laissant un fouillis sans précédent sur les lieux. De plus, comme le souligne le shérif du comté de San Juan, vu que les roches rouges au milieu desquelles le monolithe était érigé sont des terrains domaniaux, l’objet n’avait pas le droit d’y être placé.

Il n’est donc guère étonnant que les autorités ne soient pas prêtes à se donner corps et âme pour retrouver le fameux monolithe. Et le shérif du comté de San Juan l’a clairement fait comprendre. Ce dernier a en effet déclaré que « son bureau n’avait ni les ressources nécessaires ni le temps pour enquêter sur cette disparition ».

Un petit rappel à l’ordre s’impose disent les autorités

Après sa disparition dimanche dernier, on n’a plus retrouvé sur les lieux qu’un socle de métal qui devait servir de support au monolithe.

Et tandis que les autorités ne veulent pas fournir trop d’effort pour retrouver la stèle en acier inoxydable, elles continuent d’enquêter dans le but de débusquer les responsables, qui ont justement enfreint la loi en l’installant sur des terres publiques.

Par ailleurs, l’agence foncière de l’Utah a rappelé aux gens que le fait de sortir des routes désignées, comme l’ont fait les personnes qui ont afflué sur le site où se trouvait le monolithe, est une infraction. Qui plus est, quand ils laissent leurs affaires derrière eux au cours de leurs périples.