COVID-19: On sait maintenant à qui iront les premières doses de vaccins aux Etats-Unis

Après presque une année de pandémie, plusieurs candidats vaccins sont enfin disponibles pour traiter la COVID-19. L’un d’eux, le vaccin développé par le géant pharmaceutique Pfizer en partenariat avec la firme de biotechnologie allemande BioNTech, sera très prochainement approuvé pour une utilisation par la FDA (Food and Drug Administration).

Pour se procurer les premières doses de ce vaccin, les États seront dans l’obligation de passer leurs commandes au plus tard le vendredi 4 décembre 2020, auprès du gouvernement fédéral. Et selon toute vraisemblance, seules deux catégories spécifiques de la population américaine pourront en bénéficier dans un premier temps.

Crédits pixabay

En effet, suite à la décision prise par l’ACIP (Advisory Committee on Immunization Practices), les premières injections de ce vaccin seront destinées aux médecins qui se trouvent en première ligne et aux soignants résidents des établissements de soins de longue durée.

Dès que cette première étape de vaccination, baptisée Phase 1a, sera achevée, les autres catégories parmi les plus à risque dans la population y auront accès.

Les groupes choisis sont ceux les plus menacés par la COVID-19

Il est évident que les médecins et le personnel de santé sont ceux qui sont particulièrement exposés au coronavirus, depuis le début de cette pandémie. Ainsi, les médecins qui sont en contact direct avec les malades et ceux qui exercent dans des établissements de soins de longue durée seront prioritaires pour la première phase de vaccination.

Pour la précision, seuls les travailleurs de la santé de première ligne qui n’ont pas été infectés par le Sars-CoV-2 au cours des derniers 90 jours seront vaccinés.

Et du côté de ceux qui œuvrent dans les établissements de soins de longue durée, les infirmiers passeront avant tout le monde. En plus d’être très exposé au COVID-19, ils sont d’une très grande aide pour les patients. Notons qu’aux États-Unis, 40 % des décès liés au coronavirus proviennent des établissements de soins de longue durée, alors que ces derniers ne représentent que 6 % des cas signalés.

Après la Phase 1a, plus de personnes auront accès au vaccin

Au cours de cette Phase 1a, environ 21 millions de travailleurs de la santé de première ligne et 3 millions de résidents d’établissements de soins de longue durée seront donc vaccinés, selon l’ACIP.

Ensuite, les autorités s’attelleront à immuniser les autres travailleurs essentiels, en l’occurrence les médecins, infirmier(e)s et autres soignants d’être immunisés durant la Phase 1b. Et ce n’est qu’au cours de la Phase 1c que viendra le tour des plus de 65 ans et des catégories les plus fragiles de la population.

Autre précision, la Phase 1a, elle débutera probablement le 11 ou le 12 décembre prochain, si la FDA valide la demande d’EUA (Emergency Use Authorization) de Pfizer et de BioNTech. Et si tout se passe bien, la distribution de 5 à 10 millions de doses de vaccins par semaine permettra d’immuniser 20 millions d’Américains, d’ici la fin de l’année.