Covid-19 : un nouveau vaccin… pour des furets

Qui a dit que le Coronavirus COVID-19 ne faisait des victimes que chez les humains ? Il se trouve que certains animaux sont aussi vulnérables à la terrible maladie… c’est notamment le cas des visons d’élevage qui sont morts par dizaine de milliers aux Etats-Unis après avoir contracté le virus.

Certains s’inquiètent alors pour un cousin proche du vison d’élevage, le furet à pattes noires qui fait partie des mammifères les plus menacés d’Amérique du Nord. Et si la COVID-19 venait également à infecter et tuer des milliers de ces petites boules de poils en voie de disparition ?

crédits pixabay

C’est ainsi que des chercheurs ont décidé de mettre au point un vaccin spécialement élaboré pour les furets à pattes noirs : ils sont d’ailleurs une petite centaine à avoir été vaccinée.

Sauver une espèce en voie de disparition…

Selon les informations rapportées par le site QZ.com, 120 furets à pattes noirs du National Black-footed Ferret Conservation Center dans le Colorado ont reçu un vaccin expérimental mis au point par le National Wildlife Health Center. Les responsables ont pris cette initiative afin de protéger cette espèce aujourd’hui rare et qui est particulièrement vulnérable aux maladies.

En 1979 par exemple, les adorables bêtes ont été terrassées par une variante animale de la peste noire. Pendant des années, les écologistes avaient alors pensé que l’espèce avait complètement disparu, jusqu’à ce qu’on découvre une petite colonie encore vivante aux Etats-Unis…

Donc mieux vaut prévenir que guérir ! Comme l’explique Tonie Rocke du National Wildlife Health Center : « nous n’avons pas de preuve directe que les furets à pattes noires sont sensibles à Covid-19, mais étant donné leur relation étroite avec les visons, nous ne voudrions pas le savoir. »

A lire aussi : Covid-19 : le variant B.1.1.7 aurait été repéré dans une trentaine de pays

… mais aussi pour empêcher une nouvelle pandémie

Si le sort des furets à pattes noirs inquiète beaucoup les amoureux de la nature, cette vaccination expérimentale a également pour but de préserver les humains. Les chercheurs craignent en effet une mutation du virus et que cette dernière soit ensuite transmise à l’homme…

Cela risquerait en effet d’entraîner une autre pandémie mondiale que les traitements et vaccins actuels ne pourraient pas endiguer compte tenu de la nouvelle nature du virus.

Mais pourquoi les visons et les furets ? Eh bien en novembre dernier, plus de 200 cas de COVID-19 chez l’homme présentant des variantes associées aux visons d’élevage ont été signalés par les responsables de la santé danois. Les chercheurs ont découvert que plus d’une douzaine des cas ont été causés par un virus mutant qui pourrait compromettre l’efficacité des vaccins à venir.

A lire aussi : Covid-19 : un cocktail d’anticorps pour booster l’immunité ?

Reste à voir si le vaccin expérimental de la National Wildlife Health Center sera vraiment efficace.

Mots-clés Covid-19