Non, les vaccins anti Covid-19 n’affectent pas la fertilité

De nombreuses rumeurs ont circulé sur les vaccins de la Covid-19. Certains pensent qu’ils pourraient causer la mort. D’autres croient qu’ils contiennent des puces électroniques de traçage. Bien entendu, toutes ces rumeurs sont infondées. Depuis le début de la pandémie, les responsables de santé redoublent d’efforts pour endiguer la propagation de ces fausses informations.

En dépit de cela, les rumeurs les plus folles concernant les vaccins anti Covid-19 continuent de circuler sur la toile. À en croire l’une d’entre elles, ces vaccins pourraient rendre infertile. La professeure Lucy Chappell, du NIHR Research Professor in Obstetrics du King’s College à Londres, a tenu à rassurer le public à ce sujet.

une femme enceinte
Crédits Pixabay

Elle a expliqué au micro du Daily Mail que les vaccins contre la Covid-19 n’affectent pas la fertilité.

Les femmes refusent l’injection du vaccin

Le professeur Lucy Chappell a pris la parole après qu’un sondage réalisé sur 55 642 Britanniques ait révélé que plus d’un quart des femmes âgées de 18 à 34 ans n’ont pas l’intention de se faire vacciner. La plupart d’entre elles craignent que le vaccin ait un impact sur leur fertilité ou encore leur grossesse.

Toujours d’après ce sondage, les jeunes femmes qui ne votent pas seraient plus susceptibles de refuser le vaccin contre la Covid-19. D’autre part, les chercheurs ont déclaré que plus une personne était jeune, plus elle était susceptible de s’opposer à la vaccination. Le professeur Lucy Chapell comprend leurs inquiétudes. Toutefois, elle estime qu’il est indispensable de rétablir la vérité.

A lire aussi : Aux Etats-Unis, l’espérance de vie est en chute libre à cause de la Covid-19

Des rumeurs complètement infondées

Elle a ajouté qu’aucun élément ne permet d’affirmer que les vaccins contre la Covid-19 affectent effectivement la fertilité.

« J’ai creusé dans toutes ces sources et j’ai pu voir qu’il n’y avait absolument rien qui justifiait ces inquiétudes concernant les vaccins de la Covid-19. »

Selon ses dires, toutes ces rumeurs se basent uniquement sur des spéculations et ne sont appuyées par aucune donnée.

A lire aussi : La “langue Covid”, un nouveau sylptôme à mettre sur le compte de la Covid-19

Elle a poursuivi en expliquant que, pour le moment, les femmes qui avaient reçu le vaccin n’avaient présenté aucun problème de fertilité. Le professeur Lucy Chappell a suggéré qu’il fallait faire plus de tests pour répondre à toutes les questions concernant les risques qui pourraient être liées à ce vaccin.

Jusqu’à ce qu’on en sache plus, elle conseille aux femmes enceintes de repousser la date de leur vaccination.