Val Kilmer a retrouvé la parole grâce à une IA

Si vous avez vu le blockbuster d’action Top Gun, vous connaissez probablement l’acteur américain Val Kilmer qui a interprété le rôle de Tony « Iceman » Kazansky.  L’acteur a été traité pour un cancer de la gorge. Néanmoins, après son traitement, il a perdu la capacité de parler clairement.

Val Kilmer a alors collaboré avec le développeur d’intelligence artificielle Sonantic pour former un algorithme basé sur d’anciens enregistrements de sa voix afin de synthétiser un nouveau discours. Cela a marché étant donné qu’actuellement, Val Kilmer peut de nouveau parler clairement.

Une image symbolisant l'union d'un être humain et d'une IA
Crédits Pixabay

En effet, l’algorithme de l’intelligence artificielle a réussi à imiter la voix de l’acteur avec une surprenante précision.

Une synthèse vocale qui pourrait duper les interlocuteurs non avertis

Au premier abord, la voix peut paraître assez rude sur les bords.

En écoutant attentivement la voix, on peut deviner qu’elle n’est pas totalement humaine à cause de sonorités robotiques. Toutefois, une personne qui n’a pas été précédemment prévenue de l’existence d’algorithme de synthèse vocale peut être dupée par la technologie.

Val Kilmer a déclaré via l’algorithme dans une courte vidéo promotionnelle qu’il a été frappé par un cancer de la gorge. « Après avoir été traité, ma voix telle que je la connaissais m’a été enlevée » ajoute l’acteur.

Les domaines d’application de l’IA ne cessent de s’étendre

Val Kilmer a ajouté qu’avant d’obtenir une voix numérique assez similaire à la sienne, « les gens autour de moi ont du mal à me comprendre quand je parle ». Malgré son cancer de la gorge désormais traité, l’acteur déclare qu’il a « toujours l’impression d’être exactement la même personne. Toujours la même âme créatrice ».

Les créatures du documentaire intitulé « Roadrunner » ont également utilisé un algorithme pour synthétiser la voix du chef cuisinier Anthony Bourdain. Néanmoins, dans un documentaire récent intitulé « Val », la voix de Kilmer n’est pas une reconstruction faite par une intelligence artificielle. Le documentaire a utilisé d’anciennes images et les paroles de Val ont été prononcées par son fils, Jack.

Mais ce n’est pas qu’en matière de synthèse vocale que l’IA a fait des progrès. En effet, une IA pourrait aussi deviner où va frapper la foudre.