Valeroa : le système anti piratage aurait été cracké… en 20 minutes

Le piratage est sans le moindre doute l’ennemi juré des maisons de production de jeux vidéo, de logiciels, de musiques et de films. A l’heure actuelle, la musique et les films sont très faciles à pirater, et malheureusement, aucune technologie n’est efficace contre le piratage de ces derniers. De leur côté, les jeux vidéo et les logiciels peuvent être protégés à l’aide des technologies telles que Denuvo, le système anti-piratage le plus efficace du moment. Cependant, ces derniers ne sont pas pour autant inviolables.

Valeroa, un Digital Rights Management (DRM) annoncé comme étant l’équivalent de Denuvo a récemment été testé par des pirates. En revanche, les hackers ont affirmé qu’ils avaient réussi à cracker le système anti piratage en moins de vingt minutes.

Notons que Valeroa suscite encore beaucoup de questions. En effet, le site de la société ne fait aucune mention de celui qui est à l’origine de cette technologie. De plus, certaines mentions sur le site se sont révélées mensongères.

Valeroa : un système censé être aussi efficace que Denuvo

Denuvo est actuellement la principale cible des crackers et ces derniers mettent par conséquent de moins en moins de temps à cracker le fameux système anti-piratage. Par ailleurs, la firme a elle-même indiqué qu’une protection de deux semaines est désormais un objectif raisonnable.

De son côté, Valeroa est présenté comme un système similaire à Denuvo, mais avec moins de contraintes. Selon la société :

« Le système anti-piratage Valeroa n’exige [pas] une connexion Internet. Pas même lorsque vous lancez votre jeu pour la première fois ou après avoir mis à niveau votre matériel. Certains jeux exigent que vous soyez en ligne, mais ce n’est pas une exigence de Valeroa. 

Le jeu protégé se comporte comme si aucune protection n’était appliquée. Les joueurs n’ont pas besoin de re-valider le matériel ou d’avoir besoin d’une connexion Internet. Ils n’ont également pas besoin d’installer de logiciel ou de pilote supplémentaire. Ils peuvent jouer au jeu comme prévu par le développeur du jeu. »

En outre, Valeroa affirme que son système n’écrit pas en permanence sur le disque dur du joueur. Et pourtant, il serait aussi difficile à cracker que Denuvo.

Le système anti-piratage n’a pas longtemps résisté

Le 29 novembre dernier, le système anti piratage a été lancé sur le jeu City Patrol: Police, un jeu de course peu populaire. Deux jours plus tard, un hacker a partagé le jeu sur le web.

Un hacker sous le nom de « Steam006 » en serait le responsable. Selon ce dernier, « Il a fallu environ 20 minutes pour faire le crack. »

Ainsi, le système anti piratage n’a pas tenu bien longtemps, ce qui suscité l’amusement et les moqueries de la communauté des hackers.