VatiVision, le service de SVOD façon Netflix dédié… aux spectateurs catholiques

Le marché de la SVOD n’a jamais été aussi concurrentiel qu’aujourd’hui. Netflix trône à la première place, mais pour combien de temps face à la fronde Disney, Warner, Universal, Apple… ? Autant dire qu’il faudra pour ces plates-formes rivaliser dans l’espoir d’obtenir la plus grosse part de marché possible. Un secteur ultra bouché où se dessine un nouveau concurrent pour le moins… surprenant. C’est en tout cas ce que nous révèle le média CNews avec le lancement prochain d’une plate-forme de SVOD dédié aux spectateurs catholiques. Les programmes proposés seront bien évidemment en adéquation avec la religion.

Autant dire un projet qui a de quoi faire sourire, mais qui pourrait toucher un public cible de 1,3 milliard de croyants.

Un homme priant dans une église

Crédits Pixabay

Et les créateurs de cette plate-forme ne cachent pas leurs ambitions.

Une nouvelle plate-forme de SVOD particulière

VatiVision : c’est le nom de cette plate-forme de SVOD qui proposera du contenu autour du catholicisme; entre films, séries, documents et autres shows. Comme n’importe quelle plate-forme du genre, il sera possible d’en profiter sur les appareils connectés, de la tablette en passant par le smartphone.

Derrière ce projet, on trouve Nicola Salvi, administrateur d’Officina Della Comunicazione, société de production.

Ce dernier explique notamment que les productions à caractère religieux atteignent difficilement les spectateurs. Le but n’est pas caché par l’homme, qui précise vouloir « diffuser le message chrétien » et, si possible, « au plus grand nombre ». La seconde société derrière VatiVision n’est autre que Vetrya, chaîne de télévision publique également catholique.

Et de son côté, l’administrateur de Vetrya, Luca Tomassini, explique que le service de SVOD est capable d’atteindre 1,3 milliard de catholiques à travers le monde – autant dire une belle base de départ pour espérer se tailler une part du gâteau d’un marché très concurrentiel.

Mais l’homme pense également que les non-croyants pourront également être touchés par cette nouvelle plate-forme.

Bien évidemment, il faudra pour VatiVision proposer des productions de qualité et originales, comme le précise Luca Tomassini. On imagine que ces programmes seront beaucoup moins axés sur la diversité et la représentation des orientations sexuelles que chez un Netflix, qui en a fait un cheval de bataille.