Vault 7, l’étau se resserre sur Joshua A. Schulte

Le gouvernement américain a identifié un suspect accusé de fuite d’archive volée et de documents top secret de la CIA concernant des opérations de piratage de l’agence. Ces données, WikiLeaks les a appelées Vault 7.

L’individu s’appelle Joshua A. Schulte, un ancien ingénieur logiciel de la CIA âgé de 29 ans. Lors de son audience en janvier 2018, les procureurs fédéraux ont déclaré qu’il aurait fourni les informations confidentielles de l’agence à WikiLeaks.

Revenge Porn France

Schulte travaillait au sein du groupe de développement technique de l’agence de renseignement US. Cette unité produisait des logiciels malveillants utilisés entre autres pour infiltrer les ordinateurs de suspects de terrorisme. Les données contenaient 7818 pages web, 943 pièces jointes et comprenaient plusieurs centaines de millions de lignes de code, fournissant « toute la capacité de piratage de la CIA. »

Schulte a un passif. Il a déjà été accusé de possession des fichiers de pornographie juvénile en 2009.

Une enquête en cours

Les agents du FBI ont fouillé l’appartement de Schulte à New York une semaine après que WikiLeaks ait publié Vault 7 en mars 2017. À cette occasion, son passeport a été saisi pour l’empêcher de voyager au Mexique pour de soi-disant vacances.

Les autorités y ont aussi rassemblé du matériel informatique personnel, des carnets et des notes manuscrites. Sculte n’a cependant pas été inculpé.

Matthew Laroche a déclaré que malgré l’absence d’acte d’accusation, Shulte reste une cible d’une enquête en cours. L’avocat a ajouté qu’une partie de l’enquête visait à déterminer si Tor a été utilisé pour transmettre des informations classifiées.

L’historique des méfaits de Schult

En août 2017, Schulte a été mis en détention pour possession de pornographie juvénile après que des agents aient trouvé 10 000 images illicites sur un serveur qu’il avait géré pendant ses études en 2009. Apparemment, 50 à 100 personnes avaient accès au serveur conçu pour partager des films et autres fichiers illégaux.

Il a été libéré en septembre 2017 à condition qu’il évite les ordinateurs et ne quitte pas New York. Il a cependant été de nouveau emprisonner en décembre de la même année après que les procureurs aient déclaré qu’il avait violé ces conditions. L’ingénieur a depuis été détenu au Metropolitan Correctional Center à Manhattan.

Schulte s’est jusqu’ici déclaré innocent des derniers méfaits dont on l’accuse.