Véhicules électriques : Uber fait deux grosses promesses !

Avec les problèmes environnementaux qui deviennent de plus en plus pressants, des groupes de défenseurs de la nature ont fustigé les entreprises œuvrant dans le secteur automobile, dont Uber, pour la pollution et la congestion causées par les véhicules à combustion. Uber a été particulièrement pressé d’électrifier sa flotte.

Mis à part cette pression de la part des groupes environnementaux, Lyft, le rival américain d’Uber, a aussi annoncé en juin dernier qu’il comptait passer à des véhicules 100% électriques d’ici 2030. Par souci environnemental ou désir de ne pas se laisser dépasser par son concurrent, Uber a récemment pris la décision de suivre le mouvement et même, d’en faire plus.

crédits Pixabay

L’entreprise américaine a effectivement promis le mardi 08 septembre 2020 de rendre chaque véhicule de sa flotte électrique d’ici 2040, mais aussi d’allouer 800 millions de dollars à ses conducteurs qui passeraient des véhicules traditionnels aux voitures électriques jusqu’en juin 2025.

Uber veut aider les conducteurs à acquérir les véhicules électriques

Actuellement, les véhicules à batterie sont effectivement plus chers que les véhicules à combustion, ce qui rend les consommateurs réticents à passer à l’électrique en plus du fait que les bornes de recharge pour véhicules électriques ne soient pas encore assez éparpillées.

En conséquence, et pour éviter de se retrouver dans une situation compliquée, Uber a déclaré avoir noué des partenariats avec General Motors et l’alliance Renault, Nissan et Mitsubishi. Il se trouve que les 800 millions de dollars promis par Uber comprendront des réductions pour les véhicules achetés ou loués chez ces partenaires ainsi que des remises sur la recharge.

En outre, Uber aurait entamé un rapprochement avec des fournisseurs de recharge mondiaux comme BP ou EVgo pour offrir des réductions et élargir l’emplacement de ces bornes de recharge.

À lire aussi : Pas de délais accordés à Uber et Lyft, ils vont devoir requalifier leurs chauffeurs

Uber prendra de l’avance aux États-Unis, au Canada et en Europe

En effet, si l’entreprise prévoit de rendre sa flotte mondiale électrique d’ici 2040, il y a une exception pour les États-Unis, le Canada et l’Europe où ses véhicules seront totalement électriques d’ici 2030 grâce au soutien réglementaire et à l’infrastructure avancée dans ces régions.

Dans tous les cas, il semble que les chiffres d’Uber soient assez bons pour penser que l’entreprise puisse tenir ces promesses. En février, Uber affirmait qu’il compte 5 millions de conducteurs dans le monde avec 7 milliards de voyages effectués en 2019.

Ce n’est pas tout, car dès mardi, les conducteurs américains et canadiens d’Uber utilisant un véhicule électrique recevront 1 dollar de plus par voyage et 50 cents en plus dans les principales villes américaines si les passagers choisissent de payer un supplément lors de la réservation d’ « un voyage vert », explique Reuters.

À lire aussi : Les employés d’Uber pourront travailler chez eux jusqu’en 2021