Si Mars est inhabitable, c’est à cause des vents solaires

Mars n’est pas précisément le coin rêvé pour passer ses vacances. Son atmosphère laisse franchement à désirer et la température moyenne à la surface de la planète tourne autour des -65 °C. Quitte à choisir, autant se prendre une petite location du côté de Melun, tiens. Mais voilà, si la belle rouge en est arrivée là, ce n’est pas de sa faute. Pas du tout, même.

La NASA avait promis une annonce fracassante et on peut dire qu’elle ne s’est pas moquée de nous. Pas du tout même puisque l’agence est parvenue à déterminer la raison pour laquelle la planète Mars est devenue totalement inhabitable.

Mars vents solaires

La NASA a fait une annonce capitale sur Mars hier soir.

Je ne sais pas si vous le savez mais l’agence spatiale américaine a lancé une mission assez particulière en 2011 : le Mars Science Laboratory, ou MSL pour les intimes.

Les vents solaires sont à l’origine de la disparition de l’atmosphère de Mars

Elle poursuit quatre objectifs principaux. Elle doit déterminer si des conditions propices à la vie ont pu exister sur Mars, mais aussi préparer l’exploration humaine de la planète rouge en récoltant un maximum de données sur son atmosphère, son climat et sa géologie.

Grâce à elle et à Curiosity, nous avons pu apprendre pas mal de chose sur cette belle planète et nous avons notamment découvert qu’elle a été habitable pendant environ un milliard d’années. Mieux, elle avait même une atmosphère et… des océans. Incroyable, non ?

Entre temps, la NASA a envoyé une autre sonde en orbite autour de la planète. MAVEN intègre huit instruments scientifiques et elle a pour mission d’évaluer les changements atmosphériques s’opérant à la surface de la planète.

Elle doit notamment mesurer le taux de perte sur une année et déterminer l’incidence de l’activité solaire sur ce taux.

Grâce à elle, la NASA a obtenu de nombreuses données sur Mars et l’agence a même fait une découverte capitale : la disparition de l’atmosphère de la planète a été provoquée par les vents solaires.

Cette théorie courait depuis quelques années mais elle n’avait pas encore été prouvée scientifiquement. Maintenant, nous sommes fixés.

Mais au fait, c’est quoi un vent solaire ? Il s’agit de flux de plasma constitués d’ions et d’électrons. Ils sont propulsés de la haute atmosphère du Soleil vers l’espace et… vers les planètes du système solaire.

Cela vaut aussi pour la Terre, bien sûr, mais nous sommes protégés par la magnétosphère de notre planète et c’est précisément ce qui explique pourquoi la belle bleue n’a pas (encore ?) connu le destin tragique de Mars.

Via