Vénus cache un astéroïde dans son orbite

Vénus n’a visiblement pas encore dévoilé tous ses secrets. En analysant les données récoltées au sujet de la planète, des astronomes ont en effet découvert que cette dernière cachait… un astéroïde.

Vénus est l’une des quatre planètes telluriques du système solaire avec Mercure, Mars et la Terre. Elle est également la deuxième planète par ordre d’éloignement de notre étoile, mais ce n’est pas sa seule particularité.

Simulateur astéroïdes

Crédits Pixabay

Vénus est également connue pour posséder l’atmosphère la plus épaisse de toutes les planètes telluriques. La pression au sol atteint ainsi les 9,3 MPa.

Vénus abrite un astéroïde

Plus problématique, l’atmosphère vénusienne se compose à 96,5 % de dioxyde de carbone et à 3,5 % d’azote, avec en plus des couches nuageuses composées de gouttelettes de dioxyde de souffre et d’acide sulfurique.

Extrêmement corrosive, elle représente donc un véritable défi pour les astronomes et pour toutes les personnes désireuses d’étudier la planète. L’atmosphère vénusienne empêche en effet toute observation directe et elle représente également de nombreux dangers pour nos sondes.

C’est en partie pour cette raison que nous savons si peu de choses à son sujet, ce qui pourrait cependant changer à l’avenir.

En attendant, des astronomes originaires de Californie ont entrepris d’étudier la planète en se basant sur des données provenant d’un télescope italien et c’est à cette occasion qu’ils ont fait une bien étrange découverte. En examinant les relevés de l’instrument, les chercheurs ont en effet repéré les traces d’un astéroïde caché dans l’orbite de la planète, un astéroïde qui n’aurait besoin que de 151 jours pour faire le tour de notre étoile.

Un corps difficile à observer

Intrigués, le Dr Masi et son équipe ont tenté une observation directe, ce qui n’a pas été possible. Du moins pas durant leurs premières tentatives.

À l’origine désigné par le nom provisoire ZTF09K5, l’astéroïde a effectivement été directement observé par les chercheurs dans la nuit du 8 janvier lorsque les nuages présents dans l’atmosphère de Vénus se sont temporairement dissipés. Le Dr Masi a profité de l’occasion pour recueillir 14 expositions différentes du corps pendant une soixantaine de secondes. Il a ensuite pu combiner les images pour obtenir une photo du corps et l’envoyer au Minor Planet Center.

L’existence de l’objet a donc été confirmée, ce qui lui a également valu d’être renommé : l’astéroïde porte désormais le nom 2020 AV2.

Ces informations sont à prendre avec les précautions habituelles, mais l’astéroïde mesurerait environ 1,9 km de diamètre et il n’aurait besoin que de 151 jours pour faire le tour du Soleil.

Mots-clés vénus