Vénus était peut-être habitable avant une mystérieuse catastrophe survenue il y a plusieurs millions d’années de cela

Avec son atmosphère toxique et surchauffée, Vénus n’est pas un endroit propice à la vie.

Mais des scientifiques pensent que ça n’a pas toujours été le cas. Dans une nouvelle étude, ils expliquent comment l’ancienne Vénus aurait pu abriter des océans d’eau liquide ainsi que la vie, jusqu’à ce qu’un mystérieux événement survenu il y a environ 700 millions d’années vienne mettre fin à tout cela.

Crédits Pixabay

Vénus autrefois semblable à la Terre ?

Le scientifique planétaire Michael Way, du Goddard Institute for Space Studies de la NASA, pense que la réponse à cette question pourrait être « oui ». « Notre hypothèse est que Vénus pourrait avoir eu un climat stable pendant des milliards d’années », explique t-il. « Il est possible qu’un événement de resurfaçage quasi mondial soit responsable de sa transformation d’un climat semblable à la Terre à la planète chaude infernale que nous voyons aujourd’hui. »

Pour arriver à cette conclusion, Way et son équipe ont menée une étude présentée dernièrement au EPSC-DPS Joint Meeting 2019 à Genève, en Suisse. Cette nouvelle étude s’appuie sur deux études publiées antérieurement par Way et son équipe, ainsi que sur des documents connexes de modélisation de mondes et de topographies « de type Vénus » (virtuellement).

Selon les chercheurs, la modélisation mathématique 3D GCM (modèle de circulation générale) conforte la vision « optimiste » selon laquelle Vénus « a passé la majeure partie de son histoire avec les eaux de surface, la tectonique des plaques, et potentiellement avec un climat tempéré stable semblable à celui de la Terre« .

En s’appuyant sur plusieurs simulations des conditions climatiques qui pourraient avoir prévalu sur l’ancienne Vénus, l’équipe est arrivée à la conclusion que la période de stabilité climatique comme celle de la Terre avec de l’eau liquide dans les océans vénusiens pourrait avoir duré jusqu’à 3 milliards d’années.

Un évènement qui aurait rendu Vénus inhabitable

Sur la base d’un certain nombre de scénarios hypothétiques qui se seraient déroulé à différents moments de l’histoire de Vénus, Way et son équipe pensent que la planète a pu autrefois abriter de l’eau liquide, avec des températures de surface modérées sur la planète comprises entre 20 et 40 degrés Celsius. Cela aurait été au moins le cas il y a 4,2 milliards d’années, jusqu’à il y a environ 700 millions d’années. Quelque part vers cette époque, quelque chose se serait passé sur Vénus et c’est depuis cet évènement cataclysmique que la planète serait devenue incroyablement chaude, avec une atmosphère toxique, à effet de serre, qui emprisonne la chaleur et est dominée par l’azote et le dioxyde de carbone.

Les chercheurs pensent que c’est cette composition atmosphérique qui est en grande partie à l’origine des températures extrêmement élevées et de la forte pression atmosphérique sur Vénus. Mais quel est donc cet évènement qui aurait transformé Venus ?

« Quelque chose s’est passé sur Vénus où une énorme quantité de gaz a été libérée dans l’atmosphère et n’a pas pu être réabsorbée par les roches », explique Way.

Bien sûr, cette nouvelle recherche ne permet pas d’affirmer avec certitude que Vénus a autrefois abrité la vie. Mais les chercheurs entendent pousser leurs recherches pour tenter d’en savoir plus.

Mots-clés vénus