Vermont : Si ce projet de loi aboutit, les jeunes de moins de 21 ans risquent une amende et une peine de prison s’ils utilisent un smartphone

Un projet de loi proposé par ≈, sénateur démocrate du Vermont (Nord Est des États-Unis) fait grand bruit en ce moment dans le pays.

Rodgers a, en effet, soumis au parlement un projet de loi visant l’interdiction de l’utilisation des smartphones pour les jeunes n’ayant pas encore atteint la majorité civile, en se basant sur les risques auxquels ils s’exposent en utilisant internet.

crédits Pixabay

De ce fait, si ce projet de loi aboutit, toute personne âgée de moins de 21 ans du Vermont, surprise avec un smartphone, risquerait une peine d’emprisonnement d’un an et de payer jusqu’à 1000 dollars d’amende.

Un projet de loi qui ne passera probablement pas

Selon Rodgers, les jeunes âgés  de moins de vingt et un ans sont encore vulnérables face à l’évolution de la technologie et « ne sont pas suffisamment développés pour posséder un smartphone en toute sécurité ».

Mais rien de plus surprenant, convaincu que le projet ne passerait jamais, même son initiateur, ne voterait peut être pas pour cette nouvelle loi a-t-il déclaré au journal The Barre Montpellier Times Argus.

Ainsi, il a clairement souligné qu’ « il voulait juste présenter le projet pour faire valoir un point sur le deuxième amendement et la possession d’armes à feu ».

Un rappel sur les dangers que représentent internet

Suite à l’opposition qu’il a formée contre la nouvelle loi sur l’interdiction du port d’arme à feu par les mineurs de moins de vingt et un ans, excepté ceux qui justifient avoir suivi des cours de sécurité, Rodgers a voulu rappeler que ce ne sont pas seulement les armes à feu qui constituent un danger pour les jeunes mais internet également.

Aussi, le sénateur estime que les jeunes devraient être protégés contre la cyber-intimidations (le phénomène augmente les risques de dépression chez les adolescents qui utilisent internet), ou encore le cyber-harcèlement, qui, aujourd’hui, présente un grand danger sur internet, surtout pour les jeunes.

Néanmoins, bien que Rodgers lui-même ne croit pas que son projet de loi puisse aboutir, il serait peut être temps de penser à un moyen sérieux d’aider les jeunes à faire face aux dangers liés à Internet et à son utilisation.

Mots-clés insolite