Vers un gel contraceptif longue durée pour les hommes ?

Il existe pas mal de méthodes de contraception sur le marché mais elles s’adressent pour la plupart aux femmes. L’homme, de son côté, a le choix entre le préservatif et la vasectomie. Fort heureusement, une troisième voie semble se dessiner à l’horizon, une voie prenant la forme d’un gel contraceptif longue durée.

Le préservatif a de nombreux atouts puisqu’il ne se limite pas à la contraception. Il protège effectivement les amants de toutes les maladies sexuellement transmissibles.

Gel contraceptif

Des chercheurs travaillent sur un gel contraceptif pensé pour l’homme.

Cela vaut pour le SIDA, mais également pour les hépatites, les herpès et toutes les MST du même genre.

Un gel pour rendre l’homme stérile

La vasectomie ne protège évidemment pas l’homme des maladies et des infections, seulement des enfants. Cette méthode consiste effectivement à effectuer une ligature des canaux déférents pour empêcher que les spermatozoïdes ne puissent rejoindre le sperme.

Les individus subissant cette intervention deviennent donc stériles et ils ne peuvent plus avoir d’enfant. Le problème, bien sûr, c’est qu’elle est totalement irréversible.

Faute de choix supplémentaires, la plupart des couples s’orientent vers des méthodes de contraception ciblant l’individu féminin – comme la pilule ou le stérilet – après avoir effectué tous les tests de dépistage.

Des chercheurs travaillant pour la fondation Parsemus travaillent cependant sur un nouveau moyen de contraception assez insolite : le Vasalgel. Bon, il n’a pas forcément un nom très sexy mais il pourrait changer pas mal de choses dans un avenir plus ou moins proche.

Le Vasalgel se présente sous la forme d’un hydrogel contenant de l’acide maléique-styrène. Il fonctionne comme une barrière mécanique et il suffit de l’injecter dans le canal déférent pour bloquer les spermatozoïdes et les empêcher de passer.

Les expérimentations humaines vont démarrer en 2016

Fait intéressant, ce gel est capable de fonctionner sur une durée assez longue et il suffit ainsi d’une seule injection pour rendre stérile un individu mâle pendant plusieurs mois.

Pour le moment, les chercheurs n’ont pas encore fait des tests sur l’homme et ils se sont ainsi concentrés sur des lapins. Leurs premières expériences se sont révélées assez concluantes puisque le gel a fonctionné sur onze individus sur quinze.

Il reste évidemment encore quelques réglages à faire mais les premiers tests sur l’homme devraient avoir lieu cette année et on parle d’une commercialisation pour 2018. Bon, après, il faut tout de même savoir que ce gel a commencé à faire parler de lui en 2014.

Mots-clés contraceptionsexe