LS3 : une vidéo de démonstration du robot-chien de la DARPA

La DARPA travaille sur plein de projets rigolos, comme cette chouette balle capable de changer de direction pour atteindre sa cible. Ah ça, ils ont le sens de l’humour, les chercheurs de cette agence. Preuve en est, sur leur temps libre, ils s’amusent aussi à créer des robots-chiens pensés expressément pour l’armée américaine. Le LS3 est le modèle le plus abouti du genre et vous allez pouvoir le découvrir dès à présent dans une magnifique vidéo de démonstration.

Le LS3, pour Legged Squad Support System, n’a pas été pensé pour tuer les vilains méchants de l’armée adverse. Ni même pour dénicher des caches d’armes. En réalité, il ne sert qu’à une seule chose : porter de lourdes charges.

Vidéo LS3

Le LS3, futur meilleur ami du soldat… avant qu’il ne finisse par nous tuer dans notre sommeil.

Exactement comme une mule robotique, en somme, et exactement comme le BigDog de Boston Dynamics, pour ceux qui connaissent. Qui appartient désormais à Google. Oui, et cela n’a rien d’étonnant car le LS3 a été inventé par la même boite, et financé lui aussi par la DARPA. Et en réalité, et bien le BigDog est simplement le modèle précédent.

Le monde est petit, non ?

Certes, et il faut bien le reconnaître, le LS3 a l’air de plutôt bien fonctionner. Il peut ainsi adapter sa marche et ses déplacements en fonction de l’état du terrain, et sans l’intervention d’un soldat ou d’un opérateur. Remarquez, c’est préférable parce qu’un robot-chien qui passe son temps à se retrouver les quatre pattes en l’air ne sert pas à grand chose, hein.

Sinon, et bien le gros avantage de ce robot, finalement, c’est qu’il peut porter de lourdes charges, allant jusqu’à un maximum de 180 kilogrammes, pour une autonomie moyenne d’une trentaine de kilomètres.

Si vous voulez vous cultiver et en apprendre un peu plus à son sujet, le mieux c’est encore de vous rendre sur la page dédiée de la Wikipédia.