Internet Explorer 10 : quand Microsoft se moque des « haters » en vidéo

Chez Microsoft, ils ont de l’humour et ils sont même capables de faire preuve d’auto-dérision. Bon, c’est encore tout récent mais la firme vient quand même de le prouver une nouvelle fois en publiant une petite vidéo assez marrante, plutôt bien tournée et qui s’adresse finalement à tous les « haters » qui passent leur temps à cracher leur venin sur Internet Explorer à longueur de journée. Et même si cette dernière ne changera sans doute pas la face du monde, elle devrait quand même faire sourire certains d’entre vous.

Il n’y a aucun doute à avoir, Internet Explorer 6 a sans doute été le pire navigateur web de toute l’histoire de l’informatique. Ses prédécesseurs n’étaient d’ailleurs guère mieux. Après, en revanche, les choses se sont quand même un peu améliorées. Bon, la version 7 n’avait rien d’inoubliable, c’est vrai, mais la 8 et la 9 s’en sortaient déjà un peu mieux. Et puis, maintenant, il y a Internet Explorer 10. Internet Explorer 10 qui semble profiter de retours plutôt positifs si j’en crois ma timeline Twitter.

Internet Explorer 10 : quand Microsoft se moque des "haters" en vidéo

Nouveau navigateur, nouvelle stratégie marketing, donc. Et une fois n’est pas coutume, Microsoft a décidé de remonter ses manches et de s’attaquer à ses « haters ». Oui, ces mêmes « haters » qui restent tapis dans l’ombre sur les réseaux sociaux, prêts à mordre à la moindre occasion. On en a tous, évidemment, mais Internet Explorer en a peut-être un peu plus que les autres et c’est finalement pour cette raison que les créatifs de Redmond ont lancé cette vidéo.

Et en toute franchise, elle m’a plutôt fait sourire. Surtout la fin, d’ailleurs, avec ce magnifique « IE sucks… less » (ou « IE craint… moins » en bon français) qui est même parvenu à m’arracher un petit ricanement. Tiens, et pour ouvrir un peu le débat, ce serait super chouette de partager vos retours sur Internet Explorer 10. On peut vraiment l’utiliser pour faire du karaoké ?

Merci à Cédric pour l’info.



Via