Vikram, l’atterrisseur lunaire de la mission Chandrayaan-2, s’est écrasé sur la Lune

En septembre 2019, l’Indian Space Research Organisation (ISRO) ou l’Agence Spatiale Indienne avait annoncé qu’elle avait perdu le contact avec Vikram, l’atterrisseur lunaire de la mission Chandrayaan-2. Pour rappel, Vikram devait atterrir près du pôle Sud lunaire, le 6 septembre 2019.

Lors de cette annonce, l’équipe chargée de la mission Chandrayaan-2 a indiqué qu’elle avait localisé l’atterrisseur lunaire mais qu’elle n’avait pas réussi à établir la communication avec lui. Si l’ISRO avait affirmé que Vikram avait pu se poser à l’endroit prévu en un seul morceau, on apprend aujourd’hui que l’appareil n’a pas pu être sauvé.

crédits Pixabay

L’agence spatiale indienne a révélé que l’atterrisseur lunaire s’était écrasé sur la Lune.

L’Inde officialise les choses

Le gouvernement indien a publié un rapport dans laquelle il a officialisé l’échec de l’atterrissage de Vikram. On découvre à travers celui-ci que l’atterrisseur s’est écrasé à 500m du site d’atterrissage. Le rapport explique également ce qui a causé le crash de Vikram.

« La première phase de descente a été effectuée nominalement d’une altitude de 30km à 7,4km au-dessus de la surface lunaire. Pendant la deuxième phase de descente, la réduction de la vitesse était inférieure à la valeur prévue. En raison de cette déviation, les conditions initiales au début de la phase de freinage de précision dépassaient les paramètres définis. En conséquence, la sonde Vikram s’est écrasée à moins de 500m du site d’atterrissage désigné. » peut-on lire.

Le gouvernement indien s’explique

Les médias ont indiqué que c’était la première fois que le gouvernement indien admettait l’échec de l’atterrissage de Vikram. Le site spacenews.com a souligné que ce rapport était « la première reconnaissance officielle par le gouvernement indien que l’atterrisseur s’est écrasé lors de sa tentative d’atterrissage. »

En réponse à ces déclarations, S. Somanath, Directeur du centre spatial Vikram Sarabhai de l’ISRO, a indiqué que l’équipe chargée de la mission essayait encore de comprendre ce qui s’était passé avec l’atterrisseur. « Les ingénieurs travaillaient à la reconstruction des évènements qui avaient conduit à la perte de communication avec l’atterrisseur et l’ISRO attendait jusqu’à ce que ces analyses soient terminées pour faire une annonce officielle. »

Actuellement, l’ISRO se penche encore sur ce qui est arrivé à Vikram car elle n’a pas élucidé toutes les causes de son crash.

Mots-clés crashluneVikram