Google est autorisé à construire sa ville à San José

Google souhaite construire une ville à son image au cœur de San José, en Californie. La firme de Mountain View cible plus particulièrement un quartier de la ville et il ambitionne de le restructurer de fond en comble pour créer sa propre cité. Pour convaincre la mairie de lui laisser le champ libre, le géant IT a promis de générer plus de vingt mille emplois dans la région. La municipalité a accepté.

Après avoir longuement réfléchi à la question, la mairie a effectivement voté pour le projet. Le Mercury News rapporte que les plans de Google ont été adoptés à dix voix contre une. Bientôt, seize parcelles du centre-ville de San José seront complètement rénovées à l’image de Google.

Google San José

Ce beau projet ne fait cependant pas l’unanimité, notamment chez les riverains et les habitants du quartier, mais aussi chez les opposants de Sam Liccardo, le maire de la ville.

Google Village, une opportunité pour la ville de San José d’après la mairie

Si on en croit Sam Liccardo, la future cité de Google sera vraiment exceptionnelle. « Architectures extraordinaires, design urbain, durabilité environnementale, boutiques, transports en commun […] espaces publics », voilà comment il décrit le projet dans une lettre adressée aux habitants. Google prévoit de construire plusieurs millions de mètres carrés de bâtiments, notamment du côté du quartier de la Diridon Station.

La firme assure que son village ne sera que bénéfique pour la ville de San José, non seulement du point de vue social et entrepreneurial, mais aussi environnemental. Elle devra encore attendre un ultime vote de la part de l’élite de la ville avant de pouvoir commencer les travaux de construction.

Un danger pour le prix du logement ?

Transformer le vieux centre-ville de San José en Village Google n’est pas au goût de tous. Selon les syndicats, le projet ne serait bénéfique que pour une part restreinte de la population, et ne ferait au contraire que rendre les problèmes de logement et de trafic dans la ville encore plus graves. Pour les habitants opposés au projet, la future cité de Google pourrait bien « […] réduire l’offre de logements abordable ». Les zones vendues auraient en effet pu servir à construire de nouveaux logements.

Autre danger signalé par les opposants : le projet avec ses bâtiments modernes et design risquerait de faire grimper encore plus le prix des logements. Ils argumentent que cela va contribuer à renforcer encore plus la frontière entre les zones pauvres et riches du cœur de la ville.

La Bbox est à 4,99 € par mois en ce moment !

Mots-clés google