Virgin Galactic : des vols touristiques spatiaux en 2017 ?

Virgin Galactic vient d’annoncer une bonne nouvelle. Après des années de négociations et de vérifications, la FAA a finalement délivré à l’entreprise une licence d’exploitation. Elle va donc pouvoir passer à la vitesse supérieure et proposer aux riches et aux puissants des vols touristiques… dans l’espace. Richard Branson va donc pouvoir sabrer le champagne et sortir les oeufs de lumps du frigo.

Tout a commencé en 2002, au cours d’une visite des hangars de Scaled Composites. Whitehorn, un des acolytes de Richard Branson chez Virgin Group, était en visite et il a remarqué un étrange appareil garé dans un coin sombre, un appareil élaboré sous la supervision de Burt Rutan.

Virgin Galactic FAA

Virgin Galactic a obtenu l’autorisation de la FAA. Les premiers voyages spatiaux commerciaux auront lieu l’année prochaine.

Après avoir mené sa petite enquête, il a appris que cet appareil avait été conçu sur ordre de Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft.

Tout a commencé avec la visite d’un hangar

SpaceShipOne, c’était le nom de cet appareil, a été présenté au Ansari X-Prize de 2004 et il a remporté le prix de 10 millions de dollars mis en jeu. Richard Branson a eu un énorme coup de coeur pour cet étrange planeur. Il a donc été félicité Burt Rutan et il a profité de l’occasion pour lui parler de son projet de compagnie aéronautique, Virgin Galactic.

Les deux hommes ont alors décidé de s’associer et Paul Allen les a laissé exploiter son planeur.

Durant cette fameuse course, Virgin Galactic a aussi signé un accord de 21 millions de dollars avec Mojave Aerospace Ventures afin de financer le développement du tourisme spatial. Il a été présenté à la Royal Aeronautical Society de Londres quelques mois plus tard et l’entreprise a commencé à construire des véhicules spatiaux pour effectuer des tests.

Les années suivantes ont été très chargées et de nombreux essais ont ainsi été effectués. Ils se sont tous bien déroulés, à l’exception de celui mené en octobre 2014. Le vaisseau s’est effectivement écrasé dans le désert de Mojave en Californie, tuant un des pilotes et blessant grièvement l’autre.

Virgin Galactic a assez mal vécu cet échec. Il a en effet porté atteinte à la réputation de l’entreprise mais cette dernière a conservé le cap et elle a continué à travailler sur ses vaisseaux.

Les premiers vols commerciaux auront lieu en 2017

Richard Branson a visiblement eu raison de s’accrocher à son rêve car l’organisme américain en charge de la régulation des vols commerciaux a délivré à l’entreprise une licence d’exploitation.

Virgin Galactic a annoncé la bonne nouvelle au début de la semaine et l’entreprise a profité de l’occasion pour déclarer que les premiers vols se dérouleront dès l’année prochaine, en 2017.

Attention cependant car il ne suffira pas de sortir le carnet de chèques pour monter à bord. Les apprentis astronautes devront en effet suivre une formation de trois jours. Ils prendront ensuite place à bord du vaisseau avant d’être transportés à une altitude de 13 300 mètres à l’aide d’un avion propulseur. Le vaisseau sera ensuite libéré et il filera droit vers l’espace pour atteindre une altitude de 80 000 mètres.

Le prix ? Il tournera autour de 250 000 $… par personne. Ce n’est pas donné mais cela n’a pas empêché 650 personnes de réserver leur place.

Mots-clés virgin galactic