Covid-19 : un virus proche du SARS-CoV-2 retrouvé sur une chauve-souris au Cambodge

L’origine et le mode de transmission du Covid-19 restent encore assez flous. Les chercheurs tentent toujours d’en apprendre plus sur le virus qui est à l’origine de la pandémie qui sévit actuellement. Pour y arriver, ils multiplient les études menées sur les parents proches du SARS-CoV-2. Il y a quelques mois, on a découvert l’existence d’un virus baptisé RaTG13 qui partage 96% de son génome avec le virus du Covid-19.

Des chercheurs de l’Institut Pasteur du Cambodge, à Phnom Penh, ont récemment rapporté la découverte d’un nouveau virus proche du SARS-CoV-2 dans une étude publiée dans la revue Nature News & Comment. Cet agent pathogène a été retrouvé dans des chauves-souris qui ont été conservées au congélateur dans un laboratoire cambodgien depuis 2010.

Gerd Altmann / Pixabay.com

Ils mènent actuellement des recherches pour savoir si ce virus est un ancêtre direct du SARS-CoV-2.

La réponse se trouve dans les génomes

Ces virus ont été retrouvés sur des chauves-souris fer à cheval de Shamel (R. shameli). Cette découverte semble inespérée pour les chercheurs qui comptent s’en servir pour remonter jusqu’à l’origine exacte du Covid-19 et pour savoir quel a été l’animal qui l’a transmis à l’Homme.

«  C’est ce que nous recherchions et nous l’avons trouvé. C’est à la fois excitant et surprenant », a indiqué le Dr. Veasna Duong, virologue à l’Institut Pasteur du Cambodge.

Les experts ont pu établir un lien entre ce virus et le SARS-CoV-2 en examinant de très près un petit segment de son génome, qui était composé de 324 paires de bases. D’après Alice Latinne, biologiste évolutionniste à la Wildlife Conservation Society Vietnam à Hanoi, ce génome est « hautement similaire chez les membres de la famille des Coronavirus. » Il est souvent utilisé pour différentier les nouveaux coronavirus de ceux qui sont déjà connus.

A lire aussi : Covid-19 : pour l’OMS, une troisième vague reste du domaine du possible

Des ressemblances avec le SARS-CoV-2 et le RaTG13

L’observation de ce segment de génome a révélé une ressemblance entre ce virus et le SARS-CoV-2. Les chercheurs ont également noté une similitude avec le RaTG13 qui est, pour l’heure, le parent le plus proche du SARS-CoV-2. La découverte de ce nouvel agent pathogène pourrait pourtant changer la donne.

Les experts comptent mener des études plus poussées pour savoir si ce virus est plus proche du SARS-CoV-2 que le RaTG13. Pour ce faire, ils vont séquencer l’ensemble du génome qui est constitué d’environ 30 000 paires de bases.

A lire aussi : Covid-19, bientôt une version en poudre du vaccin de Pfizer ?

Ils ont indiqué dans leur étude qu’ils avaient déjà séquencé 70% du génome.

Mots-clés Covid-19santévirus