Visite dans les archives secrètes du Vatican

Avec une superficie totale de 0,439 km2, pour une population de 921 habitants (estimation 2014), le Vatican est le plus petit État au monde ainsi que le moins peuplé.

Au sein de ce petit territoire abritant le Saint-Siège se trouvent les Archives secrètes apostoliques du Vatican, en latin Archivum Secretum Apostolicum Vaticanum. Un lieu secret qui renferme des archives de plus de 400 ans, et que National Geographic a eu le privilège de pouvoir explorer.

Vatican

L’une des archives les plus précieuses au monde

Lorsque vous visitez le Vatican, en allant à la Chapelle Sixtine, vous débouchez dans la cortile del Belvedere et la cortile della Pigna. La première est la cour inférieure, tandis que la seconde est la cour supérieure à laquelle vous pouvez accéder au moyen d’un escalier à double cage en papillon. C’est juste sous le sol de cette cour supérieure que se trouve l’incroyable labyrinthe d’étagères que constitue l’Archivio Segreto Vaticano : les archives secrètes du Vatican.

« Bunker », c’est comme ça que les employés du Vatican appellent ce cube en béton armé qui contient des trésors d’une valeur incommensurable : registres papaux, livres de compte des familles nobles romaines, volumes anciens reliés de cuir ou de bois, bulles papales, etc. Des millions de dates, de noms et de faits y sont consignés. Des histoires de papes et de guerres, des découvertes qui ont changé le monde, des batailles féroces entre catholiques fervents et dangereux hérétiques… bref, un véritable temple du savoir.

Des documents remontant au VIIIe siècle

L’histoire officielle de l’Archivio Segreto Vaticano commence en 1612, lorsque le Pape Paul V fonde les archives. Mais l’histoire non officielle de l’archive commence beaucoup plus tôt. On y trouve en effet des notes adressées au Pape, dont certaines datent du 16ème siècle, demandant l’accès aux documents de l’Archivum Secretum. Les premières œuvres conservées dans l’Archivio Segreto datent des VIIIe et IXe siècles.

Comme dans les archives d’État, les documents de l’archive ne sont disponibles qu’après une certaine période après les événements concernés. Le Vatican les rend disponibles après les pontificats. Actuellement, les documents accessibles proviennent de l’époque du Pape Pie XI, qui s’étend jusqu’en février 1939. Les documents controversés de Pie XII sont toujours en attente de divulgation. Ils couvrent les années de la Seconde Guerre mondiale, de l’Holocauste et de la guerre froide.

Des manuscrits rares en cours de restauration

De nombreuses restaurations de documents uniques sont également effectuées dans Archivum Secretum, comme le procès de l’ordre du Temple (1307-1312) sous le pontificat du pape Clément V. Les Templiers avaient alors été accusés d’abandonner Dieu et d’adorer des démons. Le procès a abouti sur la dissolution de l’Ordre. Ce précieux document est constitué de 80 parchemins et mesure 56 mètres de long, rapporte National Geographic. La tâche principale des restaurateurs est d’arrêter la croissance des bactéries qui recouvrent les parchemins d’une couche violette.

Mots-clés histoire