Google Maps nous propose désormais de visiter un sous-marin

Google Maps poursuit son petit bonhomme de chemin et si le service s’adressait, à ses débuts, aux amateurs de cartographie, il a beaucoup évolué au fil des années. Désormais, il intéresse également les curieux et plus globalement tous ceux qui ont envie de se promener dans le monde sans avoir à quitter le confort de leur canapé. Et justement, depuis ce matin, Google Maps va nous permettre de visiter non pas une région reculée d’un pays au nom imprononçable, mais carrément un sous-marin anglais datant des années 50. Le tout en quelques clics et sans avoir à craindre pour votre vie.

Okay, ce n’est pas forcément la grande info du mois, de la semaine, ou même de la journée, mais cette visite virtuelle devrait tout de même intéresser tous ceux qui ont un peu de mal à décoller après ce charmant week-end de la Toussaint. Et ils doivent être nombreux, les pauvres. Donc plutôt que d’essayer de garder les yeux ouverts, et plutôt que de faire semblant de travailler, autant vous divertir pendant quelques minutes en visitant le sous-marin Ocelot, de la classe Oberon.

Visite sous marin Google Maps

Visiter un sous-marin des années 50, ça vous tente ?

Un sous-marin d’attaque mesurant pas moins de 89 mètres de longueur, pour 8 mètres de largeur. Capable d’atteindre les 13 noeuds en surface et les 17 noeuds en plongée, il est propulsé par deux moteurs Diesels Amirauté 16 VVS ASR capable de développer pas moins de 3680 chevaux, et par deux moteurs électriques produisant pour leur part 6000 chevaux. Le tout avec huit tubes lance-torpilles et un équipage qui pouvait monter jusqu’à 66 hommes.

Point intéressant, l’Ocelot aurait du être détruit en 1991 mais l’Historic Dockyard de Chatham a décidé de le racheter pour l’exposer. Amusant, surtout quand on sait que c’est justement là-bas qu’il a été construit.

Quoi qu’il en soit, désormais, l’Ocelot peut être directement visité depuis Google Maps et autant dire que la visite est vraiment très impressionnante. J’ai déjà eu l’occasion de visiter des sous-marins mais ils étaient beaucoup plus récents que celui-ci. Et en toute franchise, il aurait fallu me payer très très cher pour me pousser à prendre la mer à bord de cet appareil.

Mots-clés googlegoogle maps