Vivi, l’assistante érotique de Baidu, a été débranchée

La société chinoise de technologie, Baidu, vient de retirer son assistante de réalité virtuelle qui était décrite comme une « secrétaire coquine ». L’assistant virtuel, nommé « Vivi », pouvait aider les utilisateurs dans certaines tâches, comme choisir un film ou un jeu vidéo, mais elle pouvait aussi flirter et danser sur demande.

Vêtue de vêtements très sexys, l’assistante érotique était en test bêta pour un casque de réalité virtuelle quand elle a été retirée.

Etude Porno

La plate-forme vidéo iQiyi, propriété de Baidu, a en effet retiré sa « petite amie » virtuelle, Vivi, de son casque VR après des plaintes accusant le produit d’être humiliant pour les femmes.

Une assistante IA qui joue le rôle de petite amie virtuelle

“IQiyi a noté le problème relevé par les médias et a déjà mis le produit hors ligne pour apporter des modifications. Nous aimerions présenter nos excuses pour les désagréments que cela pourrait avoir causé”, peut-on lire dans un communiqué, publié par le Wall Street Journal, dans lequel il était question de Vivi.

Vivi, qui était en test bêta, a été annoncé en mars dernier comme une “petite amie IA intégrée” et un assistant virtuel pour le nouveau casque Qiyu VR d’iQiyi. En plus de jouer le rôle d’interface vocale de base, elle devait être capable de “lire les humeurs des gens grâce à une technologie de reconnaissance des émotions” et “sélectionner et recommander intelligemment des films en interagissant avec ses utilisateurs”.  Mais selon le WSJ, les utilisateurs appréciaient aussi sa capacité à flirter et à “effectuer des danses sexy”. Une capture d’écran montrait notamment un utilisateur en train de jouer avec les seins de Vivi.

Un sexisme qui ne fait pas l’unanimité !

Le South China Morning Post a récemment présenté le produit, citant un fan dont la relation avec Vivi était “comme un jeu de rôle d’un patron dominateur et sa secrétaire”.

La plupart des assistants virtuels bien connus d’autres entreprises sont codés en tant que femmes par défaut, ce qui lie déjà la féminité à cette forme de soumission. L’IA Vivi va plus loin en sexualisant cette dynamique, tout en affirmant que le casque d’iQiyi est uniquement destiné aux hommes hétéros. Ce qui n’a visiblement pas plu à tout le monde !

Mots-clés baiduweb