Vivo annonce la V1, sa première puce d’imagerie

Vivo est de retour. La firme a en effet annoncé avoir développé sa toute première puce d’imagerie, une puce baptisée V1. On fait le point.

Ce n’est pas une révélation, mais la photo et la vidéo font désormais partie des critères de choix dans l’achat d’un smartphone. Les consommateurs ne veulent plus seulement d’un appareil capable de téléphoner ou d’aller sur Internet, ils veulent aussi un terminal capable de se substituer à un compact numérique… ou même à ces bons vieux bridge.

Le profil du Vivo X60 Pro
Le Vivo X60 Pro est très fin

Vivo a pleinement conscience de ces nouvelles exigences et l’entreprise a donc donné naissance à sa propre puce d’imagerie.

Vivo muscle son jeu avec la V1

La V1, qui porte du coup bien son nom, se présente donc comme une puce custom tournée vers les applications d’imagerie et de vidéo. Elle travaillera en synergie avec le système d’imagerie présent à bord des smartphones de la marque et elle interviendra notamment dans le traitement logiciel.

Comme l’explique le communiqué de presse, la puce V1 a nécessité pas moins de 24 mois de développement, un développement assuré par trois cents ingénieurs travaillant pour le service R&D de la marque et son laboratoire d’imagerie.

Le projet s’est principalement appuyé sur quatre axes, à savoir le système d’imagerie, le système d’exploitation, la conception industrielle et enfin les performances globales.

A lire aussi : Test du Vivo X60 Pro, le smartphone qui va apporter de la stabilité à votre vie

Une puce qui a nécessité 24 mois de développement

Plus concrètement, cette puce devrait contribuer à améliorer le rendu des photos et des vidéos capturées par le biais des smartphones qui l’exploiteront, mais aussi à soulager leur CPU. Ce qui devrait du même coup se traduire par de meilleures performances, que ce soit au sein de l’application en charge des photos ou de la galerie.

Vivo n’en est pas vraiment à son coup d’essai. Cela fait maintenant un moment que le constructeur se focalise sur ce genre d’innovation. Il a d’ailleurs été le premier à intégrer un gimbal sur un smartphone avec le X51 lancé en fin d’année dernière. Quelques mois plus tard, il a remis une couche en annonçant un nouveau partenariat avec ZEISS.

La conception de cette nouvelle puce s’inscrit donc dans une dynamique plus large, une dynamique qui vise à faire de Vivo un acteur incontournable sur le marché de la photographie sur smartphone.

Mots-clés vivo