Voici à quoi devrait ressembler la Lunar Gateway Station de la NASA

Jusqu’à aujourd’hui, les Etats-Unis sont le seul pays à avoir envoyé des astronautes sur la Lune, réussissant cette prouesse grâce au programme Apollo. Mais les scientifiques de la NASA ne comptent pas s’arrêter là puisque le nouveau programme Artemis a pour but de revenir sur la Lune, et surtout d’y créer une base permanente. Pour ce faire, les responsables de l’agence spatiale américaine prévoient d’utiliser une méthode assez différente de ce qui avait été fait auparavant. En effet, au lieu de viser directement la surface lunaire, les astronautes devront passer par une station en orbite autour de la Lune, la Lunar Gateway Station.

Au cours des missions Apollo, les astronautes étaient lancés par une fusée et se mettaient tout d’abord en orbite autour de la Lune. Puis, ils utilisaient un module d’atterrissage pour se poser à la surface. Ce module était équipé d’une capsule qui permettait ensuite de ramener les astronautes en orbite pour qu’ils puissent retourner sur Terre. Il s’agit d’une méthode directe qui a permis aux U.S.A. de planter leur drapeau sur la Lune. Toutefois, la NASA veut maintenant proposer un moyen plus facile et plus pratique d’accéder à la Lune grâce à la Gateway Station.

Crédits Pixabay

Récemment, la NASA a dévoilé sur son compte Flickr de nouvelles images conceptuelles montrant une possibilité de design de la Gateway Station. Ces images donnent un aperçu de ce que la NASA ambitionne de construire.

La Gateway Station et ses avantages

La Gateway Station sera mise en orbite autour de la Lune et sera en quelque sorte comme une version miniature de la Station Spatiale Internationale. Elle devra servir de point de passage pour les missions en direction de la surface lunaire ou pour les équipages qui en reviennent. Arrivés sur la station avec leur vaisseau spatial, les astronautes vont ainsi utiliser un autre appareil pour atterrir. Même chose au retour, ils vont s’amarrer à la station avant de rejoindre leur vaisseau.

Il s’agit ici d’une méthode qui pourra faciliter les missions lunaires, mais aussi les rendre moins chères.

Une coopération internationale

Il va sans dire que la construction d’une station spatiale autour de la Lune ne sera pas chose aisée. Toutefois, la NASA ne sera pas seule au cours de cette entreprise puisque le programme Artemis va se faire en partenariat avec de nombreux autres pays. L’on sait que la Russie était initialement prévue participer au programme, mais en 2020, les Russes ont annoncé qu’ils se retiraient à cause de nombreuses critiques disant que le programme était trop centré sur les Etats-Unis.

Quoi qu’il en soit, la NASA espère pouvoir lancer les premiers éléments de la Gateway Station d’ici 2024. On ne sait cependant pas combien de temps va passer avant qu’elle puisse être utilisée comme résidence temporaire et laboratoire pour les astronautes. On sait juste que dans sa configuration initiale, elle pourra héberger simultanément jusqu’à 4 astronautes.

Mots-clés NASA