Voici à quoi ressemblera (peut-être) l’atterrisseur lunaire de Dynetics

L’Homme reviendra sur la Lune en 2024. C’est l’objectif que se fixe le programme Artemis, mis en place par la NASA. Dans quatre ans, l’agence spatiale américaine enverra deux astronautes américains vers le pôle Sud de la Lune à bord de la capsule Orion, qui sera propulsée en orbite par le lanceur Space Launch System (SLS).

Dans le cadre de ce programme, la NASA a fait appel à des entreprises privées pour concevoir des atterrisseurs lunaires qui devront acheminer d’autres membres de l’équipage sur la Lune, avant de les placer en orbite . En mai 2020, l’agence spatiale a sélectionné trois sociétés qui devront lui proposer des idées d’atterrisseurs lunaires, à savoir SpaceX, Blue Origin et Dynetics.

L'atterrisseur imaginé par Dynetic - crédits Dynetic

L’atterrisseur imaginé par Dynetics – crédits Dynetics

Ces entreprises auront jusqu’à février 2021 pour soumettre leur proposition à la NASA. D’après nos confrères du site Space.com, Dynetics avance lentement mais sûrement dans son projet. En effet, la société a récemment dévoilé la maquette en taille réelle de son atterrisseur lunaire.

Dynetics se prépare à effectuer des tests

Dynetics a choisi de dévoiler sa maquette le 15 septembre 2020. Cette maquette, grandeur nature, comprend un module d’équipage, des panneaux solaires et des réservoirs à propulseur. La société prévoit de l’utiliser pour réaliser des tests dans le but d’améliorer le design final de son atterrisseur.

Kim Doering, vice-président des systèmes spatiaux de Dynetics, a déclaré que son équipe était « heureuse de donner vie à ce système. » Elle a poursuivi en mettant en avant les points forts de leur futur atterrisseur lunaire :

« Notre approche réutilisable et durable est prête à assurer une livraison de matériels sécurisée et réussie pour la mission de la NASA. »

Un atterrisseur lunaire similaire au module utilisé pour la mission Apollo

Les représentants de Dynetics ont indiqué que leur atterrisseur lunaire pouvait accueillir quatre astronautes à son bord. D’après eux il présenterait des similitudes avec le module utilisé pour la mission Apollo, notamment au niveau de sa taille. Si le choix de la NASA se porte sur cet atterrisseur, son lancement se fera via la fusée Vulcan Centaur de l’United Launch Alliance.

La NASA a investi une somme faramineuse dans la réalisation de ces projets. En effet, l’agence spatiale a octroyé 967 millions de dollars aux trois sociétés qu’elle a sélectionnées pour concevoir ces atterrisseurs lunaires.

Selon Kim Doering, Dynetics prévoit d’effectuer un test non habité avant le lancement de la mission Artemis 3.

Mots-clés lune