Voici ce qui se passe dans notre bouche lorsque nous parlons

Grâce à l’Institut Max Planck  qui est basé en Allemagne, nous en savons davantage sur ce qui se passe à l’intérieur de notre bouche lorsque nous parlons. Les internautes peuvent ainsi visualiser les phénomènes qui s’y produisent via des vidéos postées sur YouTube.

L’institut a mis en ligne des films IRM qui montrent les mouvements des lèvres, de la langue, du larynx ou du palais mou.

Ce n’est pas la première fois que l’institut révèle des vidéos axées sur l’intérieur du corps d’une personne. Jens Frahm de Max Planck est l’un des inventeurs de l’IRM. Puis en 1980, l’illustre scientifique a inventé le FLASH MRI qui permettait de voir ce qui se passe à l’intérieur du corps humain. En 2010, l’équipe de Max Planck a mis au point FLASH2 qui intègre la technologie d’imagerie en temps réel.

Hormis les vidéos montrant l’intérieur de la bouche, l’institut Max Planck a également prévu des films sur l’intérieur du thorax.

Des vidéos plus ou moins troublantes

Le fait de parler semble naturel, mais nous n’imaginons pas ce qui se passe réellement dans notre bouche. Les vidéos postées sur YouTube permettent donc de visualiser les mouvements de la langue lorsque la personne est en train de parler ou de chanter. Tout le processus est visible grâce à l’IRM en temps réel.

Le simulateur de bouche « Pink Trombone » et les vidéos montrant l’intérieur de la bouche n’ont pas été réalisés pour créer un malaise. Ils sont surtout utilisés dans le domaine médical. Les films qui montrent l’intérieur du corps humain permettent de mieux diagnostiquer des maladies.

Les maux décelés grâce à l’IRM en temps réel

L’IRM en temps réel est une véritable révolution sur le plan médical. Ainsi, les spécialistes peuvent se servir de cette technologie pour déceler les maladies et établir des diagnostics. Il est même possible de détecter la source des brûlures d’estomac ou des douleurs thoraciques.

Dans tous les cas, l’IRM en temps réel est une excellente alternative aux techniques invasives. En d’autres termes, il n’est plus besoin « d’ouvrir » un patient pour déceler les sources de sa maladie. Avec l’IRM, il est même possible d’observer les battements cardiaques.

Quelle sera donc la nouvelle technologie que l’institut Max Planck présentera dans le domaine médical après l’IRM en temps réel ?

Mots-clés insolite