Voici comment devrait se passer l’atterrissage d’InSight sur Mars

Alors qu’InSight a été lancé en direction la planète rouge en mai 2018, il entre désormais dans la phase la plus critique de sa mission :  descendre et atterrir à la surface de Mars. L’atterrissage est prévu s’effectuer le lundi 26 novembre 2018, vers 15 heures HE (20h00 UTC).

Bien que les responsables de la mission soient un peu confiants que d’habitude sur cette mission, ils déclarent qu’ « il y a toujours un certain nombre de choses qui pourraient mal se passer ».

Atterrir sur Mars n’est pas une tâche aisée. Au cours de ces cinquante dernières années, seulement 40% des atterrisseurs et rovers envoyés sur Mars ont réussi à y atterrir en douceur et de toutes les agences spatiales qui ont voulu réaliser cet exploit, seule la NASA y est parvenue. Cette fois-ci, Insight suivra la même trajectoire que celle empruntée par l’atterrisseur Phoenix dix ans auparavant.

Il entrera dans l’atmosphère martienne à une altitude de 125 km et ralentira sa vitesse de près de 20 000k m/ heure à environ 10 km/ heure. Par la suite, ses trois trains d’atterrissage se poseront sur la surface de Mars.

8,1 minutes de retard de communication

On sait qu’Insight atterrira près de l’équateur, dans l’ouest de l’Elysium Planitia, à environ 600 km au nord de l’endroit où se trouve actuellement le rover Curiosity. Toutefois, les ingénieurs de la NASA ne seront avertis de la réussite de l’atterrissage qu’après 8,1 minutes, le laps de temps que durent les communications entre la Terre et Mars.

Insight a décollé en emmenant avec lui deux CubeSats, MarCO-A et MarCO-B, qui sont censés transmettre les données de l’atterrissage en temps réel. Toutefois, étant donné qu’ils sont encore en phase expérimentale, la NASA ne compte pas trop sur ces données.

Pour y recourir, InSight, une fois atterri, enverra immédiatement l’une des deux tonalités via un signal UHF à la Terre. Ce signal signifiera que l’engin a atterri normalement. Un second signal signifiera que l’appareil est en mode « sûr ».

Les ingénieurs utiliseront Mars Odyssey pour correspondre avec InSight

Autrement dit, si aucun signal n’est émis, ce sera très mauvais signe.

En supposant que tout aille bien, l’orbiteur de reconnaissance Mars enregistrera les phases d’entrée, de descente et d’atterrissage d’InSight en temps réel. Toutefois, vu la dynamique de la planète, l’appareil ne pourra envoyer ces données à la Terre qu’après trois heures environ.

Six heures après l’atterrissage, les ingénieurs feront un premier relais en temps réel avec InSight en envoyant des données et des commandes en passant par le satellite Mars Odyssey qui est aussi en orbite autour de Mars.

Mots-clés insightmars