Voici la plus ancienne preuve que certains ichtyosaures étaient aussi des mégaprédateurs

Les ichtyosaures, des reptiles marins tétrapodes qui ressemblaient un peu à certains poissons actuels, vivaient essentiellement dans les mers, il y a environ 240 millions d’années, au cours du Trias, juste après l’extinction massive du Permien.

Ces reptiles aquatiques qui rappellent les thons de notre époque, hormis des dimensions et des caractéristiques très impressionnantes, s’étaient alors déclinés en plusieurs genres, dont le Guizhouichthyosaurus, une espèce d’ichtyosaure découverte pour la première fois en 2010, dans la province du Guizhou (Chine).

Squelette d'un ichtyosaure

Photo de Kordula Vahle. Crédits Pixabay

Les chercheurs ont toujours pensé que les différents représentants des ichtyosaures, qui étaient bien évidemment des prédateurs, ne se nourrissaient que d’animaux de faible constitution comme les céphalopodes, eu égard à leur dentition. Apparemment non, car des paléontologues californiens viennent d’apporter la preuve que le Guizhouichthyosaurus était bien capable de s’attaquer à d’autres reptiles de grande taille.

Des ossements d’un grand reptile retrouvés dans les entrailles d’un Guizhouichthyosaurus

Davis Ryosuke Motani, professeur à l’Université de Californie, a souligné que l’on n’a jamais observé les restes articulés d’un grand reptile dans l’estomac d’un ichtyosaure. Quelle fut donc leur surprise quand ils ont découvert les restes articulés d’un grand reptile dans l’estomac d’un fossile de Guizhouichthyosaurus.

Mesurant environ 5 mètres de long, ce Guizhouichthyosaurus a en effet été retrouvé avec les os de la partie médiane d’un Xinpusaurus xingyiensis, un reptile marin appartenant au groupe des Thalattosauria, dans l’estomac. Notons que sa victime devait faire 4 mètres de long. Ce qui est juste incroyable.

Cela constitue ainsi la toute première, mais également la plus ancienne preuve que les ichtyosaures faisaient aussi partie des mégaprédateurs.

À lire aussi : La famille des dinosaures au long cou accueille un nouveau spécimen

Cette proie n’était pas pour autant appropriée à ce prédateur marin

Les paléontologues pensent en fait que ce Guizhouichthyosaurus aurait brisé la colonne vertébrale de sa proie d’un coup de mâchoire, pour ensuite la déchiqueter. Une technique similaire à celle que des prédateurs de notre époque, comme les orques ou les crocodiles, utilisent pour se nourrir.

Ce Guizhouichthyosaurus serait toutefois mort peu de temps après avoir mangé sa victime. Ses dents et sa taille n’étant pas adaptées à sa proie, sans pouvoir le déchiqueter comme il faut, son appétit aurait finalement eu raison de lui.

En effet, les dents du Guizhouichthyosaurus étant plutôt petites, opter pour des proies molles aurait été plus raisonnable. Ce qui a d’ailleurs conduit les spécialistes à penser que les céphalopodes, comme les calmars et leurs congénères, étaient les principales sources de nourriture des ichtyosaures.

À lire aussi : Voici le Kongonaphon Kely, un ancêtre des dinosaures

Mots-clés paléontologie