Voici la plus petite exoplanète jamais identifiée

Depuis son lancement le 18 avril 2018, on peut dire que le télescope spatial TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) de la NASA n’a pas chômé. En effet, en 3 ans, cet appareil a déjà permis de découvrir de nombreuses exoplanètes. Et la liste n’est pas près de s’arrêter.

Cette fois-ci, TESS a une nouvelle fois permis d’en repérer une nouvelle à 35 années-lumière de notre Système solaire, au sein du système de l’étoile L 98-59.

Des planètes dans l'univers
Crédits Bluemount Score – Pixabay

Bonne nouvelle, alors que les astronomes ont avancé que 3 planètes gravitaient autour de cette étoile, ils étaient en fait dans l’erreur. En effet, il y a en réalité 4… voire même 5.

Des travaux supplémentaires seront nécessaires pour confirmer l’existence d’une cinquième exoplanète appartenant au système L 98-59, mais la quatrième est bel et bien là. Et apparemment, c’est la plus petite exoplanète jamais répertoriée.

A lire aussi : Pour la première fois, on a découvert des isotopes dans l’atmosphère d’une exoplanète

Une exoplanète dont la masse fait la moitié de celle de Vénus

Ce fut en grande partie grâce à TESS que les astronomes ont pu déceler les exoplanètes qui gravitent autour de la naine rouge L 98-59. La lumière émise par l’étoile a été analysée pour faire bref, et lorsque l’intensité baisse, cela indique la présence d’une exoplanète.

Grâce à d’autres données, dont celles provenant de l’ESO (European Southern Observatory), en plus de découvrir l’existence de 3 exoplanètes orbitant autour de L 98-59, les scientifiques ont pu déterminer leurs masses et leurs tailles. Ce qui a permis par la suite de définir leur densité.

Des examens plus approfondis ont également permis aux astronomes de débusquer une exoplanète supplémentaire orbitant autour de L 98-59. Très similaire à la Terre, sa masse équivaut à la moitié de celle de Vénus. Une caractéristique faisant de ce corps céleste la plus petite exoplanète jamais répertoriée.

A lire aussi : Quand un père et son fils de 7 ans découvrent deux exoplanètes

Ce système planétaire pourrait encore réserver une surprise

Afin de repérer ces quatre exoplanètes, les experts se sont aussi basés sur les signaux périodiques qu’elles émettent. Après confirmation de l’existence de chacune d’entre elles, il faut savoir que les chercheurs ne prennent plus en compte les signaux déjà enregistrés.

Mais après la détection de la quatrième exoplanète du système L 98-59, il se trouvait que d’autres signaux laissent présager l’existence d’une cinquième planète. Et selon les suppositions des astronomes, elle pourrait être rocheuse et habitable.