Voici l’Aratasaurus museunacionali, un dinosaure plus apparenté aux oiseaux qu’aux carnosaures

La découverte d’une nouvelle espèce de dinosaure cœlurosaurien, trouvée dans la fameuse formation Romualdo, dans le bassin d’Araripe, situé au nord-est du Brésil (État du Ceará), a été récemment publiée. C’est dans cette réserve géologique abritant plusieurs fossiles de dinosaures qu’a été déniché, en 2008, ce théropode baptisé Aratasaurus museunacionali. Un nouveau spécimen qui a fait l’objet d’une douzaine d’années d’étude.

On sait désormais que ce dinosaure fait partie d’un groupe de théropodes appelé coelurosauriens basaux, regroupant à la fois le Santanaraptor (un autre dinosaure trouvé dans la même région), les célèbres Tyrannosaurus et Velociraptor, ainsi que les oiseaux actuels.

Crédits Pixabay

Une petite taille et une construction légère font néanmoins que l’Aratasaurus museunacionali ressemble plus aux oiseaux qu’aux carnosaures précédemment cités. Et selon les paléontologues, il aurait vécu sur Terre, il y a 115 millions d’années (Crétacé) et était largement répandu au cours du Crétacé Inférieur.

Les particularités de l’Aratasaurus museunacionali

Les os fossilisés de ce dinosaure ont donc été déterrés, en 2008, dans une dalle de schiste sombre mesurant 1,2 m sur 0,8 m pour une épaisseur d’environ 3 cm. Suite aux observations, on a découvert que le fossile était celui d’un jeune cœlurosaurien mesurant environ 3 mètres et pesant un peu plus de 34 kg.

D’après le Dr. Alexander Kellner, chercheur au musée de Rio de Janeiro, ce théropode est particulier d’un point de vue anatomique.

Parmi ces particularités, la crête cnémiale de ses membres postérieurs (une partie bombée située sur la face avant de la tête du tibia chez les animaux coureurs) ainsi que la disposition et la morphologie de ses métatarses, le ferait différer des groupes de cœlurosauriens dérivés, notamment les Tyrannosauroidea (comme le T-Rex), Ornithomimosauria (les dinosaures autruches) ainsi que le Megaraptora.

À lire aussi : Voici le Kongonaphon Kely, un ancêtre des dinosaures

Zuolong salleei, un spécimen chinois apparenté

D’après la paléontologue Juliana Sayao, l’Aratasaurus museunacionali pourrait être une espèce ancienne qui aurait engendré les T-Rex et d’autres dinosaures carnassiers.

Toujours d’après Sayao, la découverte de ce nouveau spécimen permettra aux scientifiques de mieux comprendre l’histoire évolutive des théropodes carnivores. Elle confirme également que d’autres espèces de dinosaures carnivores ont foulé la terre de cette région des millions d’années auparavant.

Par ailleurs, ce nouveau spécimen de théropode serait apparenté au Zuolong salleei, un autre dinosaure du même taxon qui vivait il y a environ 160 millions d’années en Chine, durant l’ère Jurassique. En effet, le tibia de l’Aratasaurus ressemble à celui de Zuolong salleei. Une ascendance entre ces deux espèces ne serait donc pas à écarter.

Reconstruction de l’Aratasaurus museonacionali. Crédits Maurilio Oliveira